Non classé

Joyland

Le retour de Stephen King à l’horreur pure

Titre original: Joyland
Date de sortie aux USA : Juin 2013
Editeur : Hard Case Crime
Date de sortie en France : 2 mai 2014
Dédicace : Pour Donald Westlake
Traduction : Nadine Gassie
Genre: Horreur
Nombre de pages : 350
Avis: 6/10

Quelques lignes de Joyland

J’avais une voiture, mais au cours de cet automne 1973, je suis allé à Joyland à pied presque tous les jours depuis le petit gîte de bord de mer de Mrs Shoplaw où je logeais à Heaven’s Bay. Ca me semblait la meilleure chose à faire. La seule, à vrai dire. Début septembre, la plage de Heaven’s Bay est quasiment déserte. Et ça m’allait. Car cet automne-là fut le plus beau de ma vie, même quarante ans plus tard je veux dire. Et je n’ai jamais été aussi malheureux…

Résumé du livre

Cela se déroule en 1973. Devin Jones arrive pour exercer un travail en Caroline du Nord. Il va affronté un tueur vicelard et mauvais. Un enfant mourra. Et puis les conséquences de ces deux évènements traumatisants.
Les plus :
Cette histoire courte est publié chez Hard Case Crime (Titan Books) comme Colorado Kid.
“Les clowns meurtriers qui peuvent sauter entre des dimensions sont une de mes craintes les plus profondes.
Maintenant Stephen King ajoutera une autre crainte à la liste : “tueurs en série de parc d’attractions.”
Selon le Sunday Times par Neil Gaiman, Stephen King travaille sur un roman appelé Joyland, auquel les rumeurs annoncent un retour au genre d’horreur pur.
Toujours un peu morbide, Stephen King a aussi pensé ce qui arriverait à Joyland en cas de sa mort : “si j’ai été frappé par un taxi, comme Margaret Mitchell … Joyland ne se serait pas fait mais Joe (son fils) pourrait le finir, dans une brise.
Son style est presque indiscernable du mien.
Ses idées sont meilleures que le mien.
Source : The Fire Wire blog.com
Présentation de l’éditeur.
Stephen King nous plonge avec une douce nostalgie, dans l’atmosphère d’une Amérique rétro.
Les clowns vous ont toujours fait un peu peur ?
L’atmosphère des fêtes foraines vous angoisse ?
Alors, un petit conseil : ne vous aventurez pas sur une grande roue un soir d’orage.
Après une rupture sentimentale, Devin Jones, 21 ans, débarque l’été 1973 à Joyland, petit parc d’attraction sur le littoral de la Caroline du Nord. Il est embauché avec d’autres étudiants pour compléter l’équipe de forains, à la fois étrange et joyeuse. Sa rencontre avec un petit garçon doué de voyance, atteint d’une maladie grave, et surtout de sa mère, va changer la vie de Devin. Obsédé par le mystère du train fantôme soi-disant hanté par le spectre d’une femme égorgée 4 ans auparavant, le jeune homme se lance dans l’enquête. Un nouveau meurtre est-il possible ?
Parviendra-t-il à l’éviter ? Une chose est sûre, l’aventure le changera à jamais.

Lire un extrait :


Joyland dans la presse américaine :

« Cette fois, l’ambition de King n’est pas de nous captiver et de nous maintenir sous son emprise. Mais plutôt de nous lancer très haut avant de nous faire redescendre brutalement, comme le ferait une grande roue. Ou un premier amour. »
New York Times

« Ce n’est pas l’horreur qui domine dans Joyland, mais plutôt cette peur silencieuse qui peut s’instiller dans une vie… Un livre magnifique qui force le respect. Impossible de se tromper, on reconnaît King dès la première page. »
Die Zeit

Filmographie de Stephen king

Misery (Film)

Misery (Film) - Rob Reiner

Une très bonne et terrifiante adaptation du roman de Stephen King

Titre original: Misery
Date de sortie aux USA : 1990
Date de sortie en France : 1990
Lien vers le fiche du livre Misery
Lien vers la fiche de la pièce Française et Américaine: Misery au théâtre

Genre: Horreur

Durée: 3 heures
Réalisateur: Rob Reiner.
Acteurs: James Caan, Kathy Bates, Rob Reiner, Lauren Bacall.
Bande originale : MARC SHAIMAN
Avis: 9/10. (Voilà on est dans le vif du sujet. Stephen King est dévoilé en images. Ses peurs sont posées sur l’écran, et nous aussi on frissonne. On le voit une fois, et l’on s’en rappelle à vie. C’est pas la définition d’un grand film ?)
Informations supplémentaires :
– Oscar du meilleur scénario pour William Goldman pour Misery, 1991
– Oscar de la meilleure actrice pour Kathy Bates, 1991
– Kathy Bates obtint le Golden Globe de la meilleure actrice dans un film de cinéma 1991
– Kathy Bates obtint le A.M.P.A.S de la meilleure actrice

Ma note
Avis 90%

Résumé du film

Paul Sheldon, écrivain à succès grace à ses romans populaires dont l’héroïne, Misery, est devenue trop encombrante, décide d’en terminer avec elle et de débuter son premier « grand » roman. Alors qu’il vient de quitter l’hôtel de montagne où il s’était isolé pour écrire, un violent blizzard fait déraper sa voiture dans un ravin. Le romancier perd connaissance, et se réveille chez une infirmière retraitée, Annie Wilkes.
Grièvement blessé, le mauvais temps l’empêche de partir de cette maison complètement isolée. L’infirmière est une fervente admiratrice de MISERY à laquelle elle s’est totalement identifiée. Ainsi, lorsqu’elle apprend que Paul a tué son héroïne, Annie devient menaçante, et carrément dangereuse…

 

 

Bande annonce de Misery