Dome Non classé

Dôme

Stephen King met sous un Dôme une ville

Titre original: Under the DOME
Date de sortie en France : 03 Mars 2011 en 2 Tomes chez Albin Michel, l’éditeur attitré de Stephen King en France.
Date de sortie aux USA : octobre 2009
Traducteur : Le traducteur est William Olivier Desmond. Tant mieux, car sur le site nous le considérons comme le meilleur traducteur de Stephen King
Nombre de pages : 1500 pages
Tout savoir sur la série TV Under the Dome la série saison 1
Dédicace : À la mémoire de Surendra Dahyabhai Patel. Tu nous manques, mon amie.
Genre: Fantastique
Avis: 9/10

Personnages principaux du Dôme(DOME)

Dale “Barbie” Barbara – Un ancien lieutenant de l’Armée (initialement dénommé un ancien capitaine par le colonel Cox), Dale est devenu un vagabond après le rassemblement de l’armée. Piégé au bord du Dôme, témoins d’une marmotte coupé en deux par l’événement, Dale a tenté de fuir la ville après une confrontation avec Junior Rennie et ses amis. Dale devient vite le choix du gouvernement des États-Unis pour exécuter Mill Chester.

Julia Shumway est une femme cynique et pleine d’esprit. Elle est propriétaire du Démocrate (alors qu’elle est plutôt une républicaine), le journal local de la ville. Elle veut toujours donner son point de vue et le prouver, à tous les gens autour d’elle. Ensuite, elle devient le lien entre colonel Cox et Dale Barbara grâce à son téléphone portable.
Julia et Dale commencent une relation romantique.

Rennie junior -Il est un voyou de petite ville et le fils de l’homme le plus influent de Chester.
Il déteste en particulier Dale Barbara

Eric “Rusty” Everett

Joseph “Scarecrow Joe” McClatchey

Brenda Perkins

Frank DeLesseps

Petit historique du livre

Stephen King a commencé en 1983 à travailler sur une histoire prénommée “The Cannibals” traitant de personnes enfermées dans un immeuble et forcées de s’entre-dévorer pour survivre.
Histoire qu’il a abandonnée à deux reprises.

Présentation du roman “Dôme” (DOME)

A la fin d’une superbe journée d’automne sur Chester Mill, dans le Maine, la ville est inexplicablement et soudainement isolée du reste du monde par un champ de force invisible. Un dôme (DOME). Les avions s’écrasent contre lui et les épaves tombent en flammes du ciel, une main de jardinier est tranchée quand le dôme (DOME) descend sur elle, les gens faisant les courses dans la ville voisine sont séparés de leurs familles, et des voitures explosent sous l’impact. Personne ne comprend ce qu’est cette barrière, d’où elle vient et quand -ou si- elle partira.
Dale Barbara, vétéran de la guerre en Irak, est maintenant cuisinier de plats rapides, il se retrouve à faire équipe avec quelques citoyens intrépides – Julia Shumway la propriétaire du journal local, l’assistant d’un médecin traitant à l’hôpital, une conseillère du maire et trois enfants courageux.
Contre eux, Big Jim Rennie, un politicien que rien n’arrêtera – même pas le meurtre – pour garder les reines du pouvoir, et son fils, qui garde un terrible secret dans un sombre cagibi.
Mais leur adversaire est le dôme lui-même.
Parce nous n’avons pas beaucoup de temps. Le temps nous manque.
(Merci à Jean-Michel Pailherey pour la traduction)

Présentation en vidéo de “Dôme” (DOME)


Dôme de Stephen King
envoyé par stephenking999. – Films courts et animations.

Communiqué de Presse Albin Michel sur la sortie de “Dôme” (DOME)

Le Dôme (DOME) : personne n’y entre, personne n’en sort.
A la fin de l’automne, la petite ville de Chester Mill, dans le Maine, se retrouve brutalement isolée du reste du monde par un champ de force invisible. Face à ce phénomène inexplicable, un nouvel ordre social régi par la terreur s’installe, et la résistance s’organise peu à peu…
« De loin mon livre préféré de l’année. »
Neil Gaiman
« Le meilleur King depuis des années… Absolument irrésistible ! »
John Connoly
« Probablement le roman le plus puissant jamais écrit par King. »
The Washington Post

« Les pages se tournent si vite que votre main a du mal à suivre… L’invraisemblance d’un dôme coupant du monde une ville entière devient totalement crédible grâce à une accumulation de détails et d’observations perspicaces. L’éditeur compare le livre au Fléau, mais nous songeons plutôt à Brume : une autre histoire de huis clos épique, un tour de force où des éléments extérieurs mettent à mal les apparences policées d’une petite ville pour en dévoiler les noirs secrets, révélant ce qu’il y a de meilleur chez l’être humain, mais aussi le pire du pire…
On pourrait penser qu’après quarante ans d’écriture, le pape du roman noir ne puisse encore élargir son lectorat. Pourtant, c’est ce qui va arriver avec la sortie du Dôme (DOME). Et maintenant, LISEZ ! »
Guillermo del Toro (réalisateur du Labyrinthe de Pan) et Chuck Hogan (écrivain), coauteurs de La Lignée
« Les lecteurs peuvent s’immerger dans ce formidable roman métaphorique pour son message sur la domination américaine, la liberté de la presse, la torture et le mépris de l’environnement ou juste pour l’histoire…Derrière le scénario du dôme proprement dit, King a concocté un fantastique « vous ne vous y attendiez pas ! ». Mais c’est l’histoire des gens enfermés – le zoo humain – qui est la plus passionnante. En ces temps de textos et de romans twitter, King nous plonge dans une histoire fascinante, étouffante, qui nous scotche pendant plus de 1 000 pages. »
USA Today

Non classé

22/11/63

La rencontre ce jour du 22/11/63 entre Stephen King et de John Fitzgerald Kennedy

Titre original: 11/22/63
Date de sortie aux USA : 8 Novembre 2011
Date de sortie en France : 01 Mars 2013
La série adaptée avec James Franco : 11/22/63
Dédicace : Pour Zelda. Hé, pépette, bievenue à la fête
Traductrice : Nadine Gassie
Nombre de pages : 937
Genre: Fantastique
Ma note : 09/10

Avis: Il s’agit d’un bon Stephen King. Ce 22/11/63 est un moment unique dans l’histoire américaine. On arrive à croire à son histoire, à ses personnages et à la situation pourtant invraisemblable du retour dans le temps.

Au niveau style, c’est très simple, pas de grandes phrases, c’est facile à lire, malgré la longueur du livre, plus de mille pages.
Le passage des années 2010 aux années 1960 est vraiment bien réalisé. Pas de portable, d’internet à cette époque, le héros qui au début à du mal à s’habituer, s’y fait rapidement.
Stephen King est entré dans le monde très fermé des grands écrivains, au même titre qu’un Steinbeck (dont les références sont nombreuses) d’un Philip Roth ( “Le Complot contre l’Amérique” est aussi un roman mêlant fait réel allant vers l’absurde avec Charles Lindbergh en président des USA) ou d’un Richard Ford.
Il devient un miroir de son époque, avec un style, mais aussi un regard aiguisé sur l’Amérique de maintenant et sur l’Amérique passée, aux multiples visages.
Il compare par la voix de son héros les deux époques; pas de chômage, tout est possible comme avoir des diplômes rapidement, la pilule est absente, la pauvreté et le racisme sont très présents, aucune époque n’est parfaite…
On est magnifiquement immergé dans ses années 60 et pour nous français, on n’est pas perdu et rien que ça, chapeau M. King !!!
Pour finir, je comprendrai la partie des lecteurs qui attendent toujours un Stephen King horrible, fantastique et gore par moment, cette fois-ci ce n’est pas cela, et montre les multiples facettes de Stephen King qui je pense, malgré son âge, n’a pas fini de nous étonner.

*****

Merci tout d’abord à Albin Michel qui a écouté les lecteurs de Stephen King et a fait qu’un seul tome de 22/11/63 au lieu de 2 tomes comme pour Dome.
Nous avons aimé les deux retours cartonnés avec pour l’un, le descriptif du roman, et pour l’autre, une photo et un descriptif succinct de Stephen King.
Nous avons aimé également l’épaisseur du papier des pages, très fin, qui fait que le livre est transportable et ne fait pas un poids pas possible.
Par contre, cela oblige à faire attention en tournant les pages et éviter de les déchirer.
En rapport avec un autre roman de Stephen King
Page 263. : Harry n’aura pas été vivre chez son oncle et sa tante à Haven.
Prix gagné : Mystery / Thriller Times Book Prizes 2012
Sélectionné parmi les 10 meilleurs livres de l’année 2011 Par The New York Times, The Washington Post et USA Today
Ils ont dit :
L’œuvre d’un génie ! Time Magazine
Colossal, généreux, passionnant… La quintessence du talent de King. Miami Herald
Un véritable magicien du roman… Une des plus formidables histoires de voyage dans le temps depuis H.G.Welles. New York Times.

Résumé du livre

Il s’agit de l’histoire d’un homme qui voyage dans le temps pour éviter l’assassinat de JFK, John Fidzgerald Kennedy


Stephen King raconte 22/11/63 par stephenking999

La fin alternative de 11/22/63 à découvrir :

StephenKing.com – 11/22/63 Alternate Ending