Robert L. Stine Robert L. Stine

Robert L. Stine

Robert L. Stine
Robert L. Stine

Robert Lawrence Stine est né le 8 octobre 1943 a Colombus.

Un jour, à sept ans, en fouillant dans son grenier, Robert découvre une vielle machine à écrire qui fonctionne! Il commence aussitôt à écrire avec une seul doigt! A 7 ans, Stine n’est pas encore prêt pour écrire des livres. Il attendra 11 ans pour le faire. En attendant, il écrit des bandes dessinées.
The All New Bob Stine Giggle Book est son premier magazine.
Il était membre de la fanfare du collège. Il jouait de la clarinette, ce qui lui posait un problème majeur: marcher et jouer en même temps ! Il l’a résolu en quittant la fanfare pour rejoindre l’orchestre!
Sa mère l’encourage à écrire et Robert n’arrête pas de lire. Il aime tellement les fins d’histoire surprenantes qu’il a voulu faire pareil lorsqu’il a commencé à écrire. Il s’est même dit qu’il devait écrire une fin surprenante à la fin de chaque chapitre!

Arrivé à l’université, R.L. Stine travaille pour le magazine de la fac, le Sundail. Stine sort de l’université en 1965. Ce qu’il veut, c’est aller à New York. Ses débuts sont difficiles, il vit dans un tout petit studio, il mange des pâtes à chaque repas et rêve de travailler dans un vrai journal.
Robert rencontre Jane dans une soirée à laquelle il ne voulait absolument pas aller (parce qu’il pleuvait!). Deux semaines apres leur rencontre, ils décident de se marier. Ce qu’ils font le 22 juin 1969.
Stine est ensuite embauché par Junior Scholastic magazine. Sa vie va alors changer du tout au tout. Il y passe les 16 années suivantes, à écrire et éditer des magazines : son rêve de toujours. Il apprend à écrire vite.
Le 7 juin 1980, son fils Matt naît. Robert passe beaucoup temps avec lui.


LA SERIE CHAIR DE POULE

Le producteur d’une émission de télévision demande à Stine d’écrire le scénario d’un show délirant. Une période passionnante commence alors pour Stine qui va découvrir le monde fou du petit écran.
Une éditrice de Scholastic propose à Stine d’écrire un roman frissons pour adolescents. Surpris, Stine se lance dans l’aventure. Il commence par se documenter en librairie puis se lance : un mois pour écrire le trame, trois mois pour écrire le roman ! Blind Date devient très vite un best-seller (ca veut dire un livre qui se vend très bien). Un an plus tard, Scholastic lui demande d’écrire un deuxième roman terrifiant puis un troisième. Autant de succès.
Puis il se lance dans les romans pour les jeunes. Ce sera le début de Goosebumps (Chair de poule en anglais) et le triomphe que l’on sait !
Goosebumps est aujourd’hui entré à la télévision grâce à une série. Le premier épisode est  » Le masque hanté  » qui reprend une anecdote arrivée à Matt (son fils) : « Lors d’une fête de Halloween, Matt mit un masque et eut ensuite d’énormes difficultés à le retirer; Ce épisode m’a donné l’idée du masque hanté…. »

Il reçoit un courrier extraordinaire : 500 lettres par jour d’amateurs de la série…..
« Quand j’écris, j’essaie de me souvenir de ce qui me terrifiait quand j’étais enfant et de le faire passer dans mes livres. Dans mon studio je garde un masque tribal et un squelette pour créer un environnement étrange.
Le premier « chair de poule  » que j’ai écrit, c’est « la maison des morts ». On en a vendu plus de trois millions d’exemplaires. Il est le plus effrayant! Les autres sont plus humoristiques. J’ai décidé que je ne voulais pas d’enfants morts dans mes livres »

(Source http://www.ac-reunion.fr)

Les commentaires sont clos.