Dolores Claiborne Dolores Claiborne

Dolores Claiborne

Le roman de Stephen King sur le destin d’une femme exceptionnelle

Titre original: Dolores Claiborne
Parution aux USA : 1992
Parution en France : 1993
Dédicace : A ma mère,Ruth Pillsbury King
Lien vers le fiche du film Dolores Claiborne
Genre: Policier
Avis: 8/10 à la première lecture en 1993, 09/10 en le relisant en 2006, car ce livre est un roman d’adulte. Il parle de problème de femme battue, de mari dominateur et destructeur, et en vieillissant on en découvre et l’on se dit que la description qu’en fait Stephen King est d’une rare justesse. Et lorsque la colère se met en route, on approuve. L’amitié également de la patronne et de Dolores Claiborne est magnifique.

Résumé du livre

Sujet : De son propre aveu, Dolores Claiborne n’est qu’une vieille garce : mauvais caractère, mauvaise langue, mauvaise vie. A Little Tall, on ne sait toujours pas ce qui s’est passé il y a trente ans. Et si, le jour de l’éclipse, l’accident qui a coûté la vie à son mari était vraiment un accident…
Aujourd’hui, la vieille dame indigne est à nouveau soupçonnée : la riche et sénile Vera Donovan, dont elle est la gouvernante depuis des décennies, vient d’être découverte morte dans sa demeure…

19 Comments
Xavier 28 janvier 2018
| |

Dolores Claiborne
Livre acheté après en avoir entendu les mérites par François Busnel (La Grande Librairie, France 5). J’avais déjà lu quelques ouvrages de cet écrivain et en avait gardé de très bons souvenirs. La lecture de Dolores Claiborne me confirme une chose: si S. King est un auteur populaire de romans fleurant bon le fantastique, c’est aussi un vrai grand auteur dont le nom mérite de rester dans l’histoire de la littérature, au même titre que John Dos Passos, John Steinbeck ou Emile Zola . Dolores Claiborne est un vrai roman social (sans un seul gramme de fantastique) pesant, poisseux, fait de personnages en souffrance, puissants, dont le caractère ne fait pas dans la demi-mesure. Pas de clair-obscure, pas d’ambivalence, les personnages restent ce qu’ils étaient dès le début du récit et s’enfoncent toujours plus loin dans leur perversion ou leur générosité. Pas de vrai mystère dans ce récit puisqu’on connaît la fin de l’histoire dès la première page. Ce qui nous « scotche » à la lecture, c’est la description fascinante du cheminement psychologique des personnages tout au long du livre.
Je suis convaincu que « Dolores Claiborne » est un grand roman, servi par une traduction habile (retranscrire un langage parlé populaire n’est pas facile).
Ne passez pas à côté de Dolores Claiborne !

Lisacandy 21 mars 2015
| |

Dolores Claiborne
Roman très psychologique ou pointe également un côté fantastique. Roman très humain et très beau. A classer dans les excellents avec « 22/11/63 », « Dr Sleep », « Charlie », « La ligne verte » et d’autres. Ce roman est si bon, qu’il a été adapté en pièce (sans le côté fantastique) et joué dans des théâtres parisiens par Michèle Bernier (il y a quelques années). Pour que SK se retrouve au théâtre c’est qu’il a fait fort !

Bart Dawes 28 février 2013
| |

Dolores Claiborne
Face à la dureté, la cruauté de la vie, une femme se dresse, impitoyable mais tellement éprise de justice. Le courage l’humilité, la droiture, voici ce que nous enseigne Dolores. L’histoire, racontée comme une enquête policière, s’ouvre sur le témoignage d’une modeste femme de ménage et accusée de meurtre. Sur l’île de Little Tall, saurez-vous vous aventurer pour connaître l’histoire de Dolores Claiborne?

Lemke 26 octobre 2011
| |

Dolores Claiborne
Dolores est vraiment une femme de tête exceptionnelle, une véritable mère qui sait venger ses enfants. Il y a une correspondance avec « Jessie », sur le même thème de l’enfance volée par des pervers. On s’attache énormément à l’héroïne et au village dans lequel se passe l’histoire.

piercingo 27 août 2009
| |

Dolores Claiborne
Excellent, j’en garde un très bon souvenir

21 septembre 2007
| |

1993 – Dolores Claiborne
Excellent!
J’ai vraiment adoré le bouquin. J’étais tellement dedans que je l’ai lu d’une traite!
Il me tarde maintenant de voir le film!

Desdémone 5 juin 2007
| |

1992 – Dolores Claiborne
Beaucoup de psychologie en ce livre, facile à suivre, j’aime la manière employée pour raconter l’histoire. Bien qu’elle soit « dure » Dolores est un personnage tout de même attachant et on attend avec impatince le moment où elle tuera son mari…

tytyo 31 mars 2006
| |

1992 – Dolorès Claiborne
Pas de fantastique ou d’horreur pour ce livre, mais une histoire ( et qu’elle histoire)du combat d’une femme pour survire aux dificuler et aux drame de sa vie, et pour une fois enfin une adaptation cinématographique qui si elle n’est pas sen reprocher a au moin le mérite de respecter le livre

julien 4 février 2006
| |

> 1992 – Dolorès Claiborne
vraiment un excellent livre.trés prenant…

24 janvier 2006
| |

> 1992 – Dolorès Claiborne
Un livre de Femmes mais écrit par un homme qui prouve encore une fois l’étendu de son talent! On peut compter sur les doigts d’une main les écrivains capables de capter la psychologie des femmes.
Alors OK, ici pas de monstres (hormis un père incestueux et un mari violent), pas de surnaturel, juste l’horreur pouvant arriver au quotidien!
Il n’en reste pas moins un livre poignant qui nous montre SK sous un nouveau jour!

Aniballl 2 août 2005
| |

> 1992 – Dolorès Claiborne
Très bon livre de King, qui encore une fois sais se transformer sous des traits féminins avec brio.

Dolores est liée à Jessie, mais elle est (au vue de son caractère et de son age) bien plus charismatique ce qui ne l’empêche pas de devenir attendrissante.

la fin est plus que prévisible mais on est contant qu’elle se termine de la sorte.

8.5/10

Jrom 13 mai 2005
| |

> 1992 – Dolorès Claiborne
Au début je ne savais pas trop quoi penser de ce bouquin finalement je l’ai bien aimé mais sans plus

Archibald 24 avril 2005
| |

> 1992 – Dolorès Claiborne
le récit d’une vieille garce aussi sympathique que dérangente!

Julie 13 avril 2005
| |

> 1992 – Dolorès Claiborne
je viens de finir de le lire perso j’ai bcp aimé même si c’est pas mon préféré de king. J’aime bien comment l’histoire est racontée, c’est originale ça se lit très bien et puis il se met vraiment ds la peau de Dolorès ce qui la rend très attachante.

Maerlyn 31 mars 2005
| |

> 1992 – Dolorès Claiborne
Une des rares fois, ou j’ai préféré le film au bouquin (la seule même, tellement c’est généralement raté). Une histoire somme toute intéréssante, mais pas la plus passionnante du king.

dolores 16 mars 2005
| |

> 1992 – Dolorès Claiborne
J’ai vraiment adoré ce roman et je voudrais souligner le fait que cet auteur est un des très rare à savoir se glisser dans la peau d’une femme aussi différente soit-elle.