Doctor Sleep Affiche 1

Doctor Sleep réalisé par Mike Flanagan – La suite…

Doctor Sleep réalisé par Mike Flanagan - La suite du très célèbre film de Stanley Kubrick, Shining

La suite du film Shining, Docteur Sleep. 

Lien vers le livre: https://www.stephenking999.com/docteur-sleep/

Titre original : Docteur Sleep
Date de sortie aux USA : 8 novembre 2019
Date de sortie en France : 30 octobre 2019
Durée du film : 150 minutes
Genre: Horreur 

Attente
Ma note 90%
Synopsis

Retour de Danny Torrance

Danny est devenu adulte, encore traumatisé des évènements de l’Overlook Hotel, il a hérité de l’alcoolisme de son père et n’arrive pas à se fixer en enchaînant les petits boulots. C’est lorsqu’il rencontre Abra (interprétée par Kyliegh Curran) jeune fille aux dons identiques à ceux de Danny que les souvenirs de l’Overlook Hôtel lui reviennent à l’esprit. Ils vont devoir alors s’entraider pour combattre Rose Claque et son clan qui utilisent les dons d’innocents,  pour chercher l’immortalité. Danny va devoir alors utiliser ses dons malgré ses traumatismes d’enfances.  

Bande - Annonce

Cette adaptation du livre de Stephen King, Docteur Sleep sera en salle le 30 octobre 2019.

Quelques mots sur le film

Ce roman de Stephen King, paru le 30 octobre 2013, en France, qui fait office de suite au best-seller, Shining. Le film sera réalisé par Mike Flanagan. Ce n'est pas anodin de le voir réaliser ce long-métrage, car c'est lui le réalisateur de la série « The Haunting Of Hill House », série Netflix que Stephen King a adoré (). L'acteur qui jouera le rôle de Danny Torrance est Ewan McGregor, acteur réputé et connu pour ses rôles dans Fargo (2014), la seconde trilogie Star Wars ou encore la comédie musicale Moulin Rouge.

Gwendy et la boîte à boutons

Gwendy et la boîte à boutons

Le court roman de King et Chizmar 

Titre original : Gwendy’s Button Box

Date de sortie aux USA : 16 Mai 2017                            

Date de sortie en France : 5 Septembre 2018

Nombre de pages : 160 Pages

Genre: Horreur – Fantastique

Avis : Lorsque j’ai acheté ce petit livre de poche, je m’attendais à retrouver les grandes nouvelles de l’époque de Différentes saisons ou bien de Minuit 2 ou Minuit 4. Hélas, cela n’a pas été le cas. L’idée de départ de la boîte à boutons est bonne, mais déjà vu chez Matheson il me semble, la jeune fille Gwendy est sympathique, les marches des suicidés bien décrites et le personnage de Farris est classique, mais bon…Alors, vous allez me dire pourquoi je n’ai pas aimé ? Eh bien, parce que l’on ne fait qu’effleurer les scènes, plus l’on avance dans l’histoire, plus les chapitres sont courts et à la fin, en deux pages on traite de sujets primordiaux en quelques mots ; comme si Stephen King s’était pris pour Mary Higgins Clark.Le génie depuis toujours, dans les longues nouvelles de Stephen King c’est que l’on avait l’impression de connaitre chaque personnage et d’être plongé, comme le personnage central dans l’histoire, là ce n’est pas le cas. Je n’y suis presque jamais entrée, à part peut-être le chapitre 16, avec le type grassouillet malsain, Lenny et la vente des pièces.Pour finir l’édition Livre de poche est illustrée, et là aussi le noir et blanc est triste, les dessins classiques, à part peut-être la tête de mort avec les cintres.Je vais de ce pas relire Good Marriage de Nuit noire Etoiles mortes.

 

Histoire
30%
Personnages
65%
Note Globale
55%

Resumé de Gwendy et la boîte à boutons

La ville emblématique de Castle Rock, dans le Maine, a été témoin d’événements étranges et de visiteurs inhabituels au fil des ans, une histoire ne vous a jamais été racontée jusqu’à présent.

Il y a trois manières d’atteindre Castle View depuis la ville de Castle Rock: Pleasant Road, la route 117, et les escaliers du suicide. Tous les jours de l’été 1974, Gwendy Peterson, âgé de douze ans, a pris les escaliers du suicide. Ils sont maintenus par des boulons de fer rouillés par le temps et qui zigzaguent vers le haut de la falaise.

Gwendy reprend son souffle, en haut des escaliers, et écoute les cris des enfants sur le terrain de jeux. Plus loin, les enfants de la ligue senior s’entraînent pour le match de charité de la fête du Travail, les battes en aluminium frappent des balles de baseball.

Un jour, un individu appelle la petite Gwendy: « Hey, ma fille. Viens un peu par là. Nous devrions palabrer, ensemble. »

À l’ombre sur un banc, un homme un manteau noir comme un costume, en jean noir et une chemise blanche déboutonnée en haut. Un petit chapeau noir se trouve sur sa tête. Rapidement, Gwendy aura des cauchemars à propos de ce chapeau noir …

Gallerie

The Outsider – Stephen King

L'outsider

La peur aux multiples visages revient nous terrifier.

Titre original : The Outsider
Date de sortie aux USA : 22 mai 2018
Date de sortie en France : 30 janvier 2019
Nombre de pages : 492 pages

Genre: Policier – Horreur

Résumé de « L’outsider »

Un enfant d’une dizaine d’années fut retrouvé mort et mutilé dans le parc d’une ville. Les témoins et les empreintes digitales incriminent l’un des citoyens les plus populaires de Flint City. Cette personne est Terry Maitland, entraineur des jeunes de l’équipe de baseball, aussi professeur d’anglais et mari et père de deux filles. Le détective Ralph Anderson, dont Terry Maitland a déjà entrainé son fils, ordonne son arrestation immédiate. Cependant, Maitland a un alibi, mais contre lui Anderson et le procureur de district ajoutent rapidement des preuves ADN, afin d’appuyer les empreintes digitales et les témoignages. Rien ne semble pouvoir démonter leur enquête.

L’enquête continue, au fur et à mesure de celle-ci des réponses horribles apparaissent. Cette histoire de Stephen King crée un suspense et une tension intense. Terry Maitland semble être une personne sympathique et tout à fait normale, mais peut-être dans le but de cacher son autre visage ? Quand la réponse viendra, cela vous choquera, seul Stephen King peut vous surprendre de cette façon.

Stephen King pour « The Outsider » sur CBS

Galerie

Elevation

Elevation de Stephen King

Stephen King nous raconte les difficultés des minorités face aux jugements de la société.

Titre original : Elevation
Date de sortie aux USA : 30 octobre 2018
Date de sortie en France :
Nombre de pages : 160 pages

Resumé de Elevation

Bien que Scott Carey ne soit pas différent, régulièrement, il perd du poids. Il y a aussi différentes autres choses étranges à son égard. Son poids est exactement le même qu’il soit avec ou sans ses vêtements, peu importe leur poids. Scott ne veut pas être examiné sous toutes les coutures. Cependant, il souhaite que quelqu’un d’autre le sache,  il fait donc confiance au docteur Bob Ellis.

Dans la ville emblématique de Stephen King: Castel Rock; Scott est engagé dans une lutte acharnée et croissante, contre ses voisines lesbiennes, dont le chiens fait ses besoins naturels sur son terrain. Une des femmes est affectueuse et amicale; en revanche l’autre est froide comme de la glace. Les deux tentent d’ouvrir un nouveau restaurant, cependant les habitants de Castle Rock ne souhaitent pas avoir un couple marié gay dans leur ville; de plus le restaurant a des difficultés.

Lorsque Scott comprend enfin les préjugés auxquels elles sont confrontées – y compris les siens -, en conséquence de quoi il essaie de les aider. Les alliances peu probables, la course de pied annuelle, et le mystère de l’affliction de Scott mettent en évidence le meilleur de ceux qui ont incité le pire en eux même chez d’autres.

Stephen King parle de "Elevation"

Gallerie

Fin de ronde

Fin de ronde

La fin de la trilogie commencée par Mr Mercedes

Titre original : End of watch
Date de sortie aux USA : 7 Juin 2016
Date de sortie en France : 8 Mars 2017
Nombre de pages : 432
Dédicace : Pas imprimée
Genre: Policier

Avis
Ma note 60%

Résumé du livre Fin de ronde

Il s’agit de la fin de la trilogie, commencé par Mr Mercedes, puis Finders Keepers.
Ce livre, comme les précédents, devrait mettre l’accent sur le détective Hodges.
Le livre a été annoncée lors d’un événement à St. Francis College le 21 Avril 2015 sous le premier titre : « The Suicide prince ».
Le 10 Juin 2015, un nouveau titre « End of Watch » a été dévoilé.
En 2015, aux Edgar Awards, tout en acceptant le prix du meilleur roman pour Mr Mercedes , Stephen King a annoncé que l’ antagoniste du roman, Brady Hartsfield , ferait un retour dans ce livre .
Quatrième de couverture :
DANS LA CHAMBRE 217 DU SERVICE DES TRAUMATISMES CEREBRAUX DE LA CLINIQUE REGIONALE, QUELQUE CHOSE VIENT DE SE REVEILLER . QUELQUE CHOSE DE MALEFIQUE.
Brady Hartsfield, l’auteur du massacre à la Mercedes, où huit personnes ont été tuées et bien plus encore ont été blessées, se trouvait pendant cinq ans dans un état végétatif au sein de la Clinique des Traumatismes Cerebraux. Selon ses docteurs, il est très improbable qu’il fasse une récupération complète. Mais,, derrière la bave et le regard vide, Brady est réveillé, et en possession de pouvoirs mortels lui permettant de faire d’immenses dégâts sans avoir à quitter sa chambre.
Policier à la retraite, le détective Bill Hodges, le héro improbable de MR MERCEDES et de FINDERS KEEPERS, gère maintenant une agence de détective privé avec sa partenaire Holly Gibney, qui délivra le coup à la tête d’Hartsfield, le laissant avec une blessure au cerveau. Brady s’en rappelle. Quand Bill et Holly sont appelés pour enquêter sur un meurtre-suicide avec des liens au massacre à la Mercedes, ils se retrouvent au sein de leur enquête la plus dangereuse, et une qui ne mettra non pas seulement leur vie en danger, mais aussi celles de leurs amis Jerome Robinson et Barbara, sa soeur adolescente. Parce que Brady Hartsfield est de retour et veut se venger, non pas seulement de Bill Hodges ou ses amis, mais aussi de la ville entière.
Dans END OF WATCH, Stephen King ramène la trilogie Hodges dans une terrifiante et sublime conclusion, combinant à la fois l’esprit policier de MR MERCEDES et de FINDERS KEEPERS, et le suspense supernaturel qui est sa marque de fabrique.
Le résultat est une perspective troublante de la vulnérabilité humaine et un divertissement qui va vous tenir éveillé toute la nuit.

The Bazaar of Bad Dreams

Le bazar des mauvais rêves

Le bazar des mauvais rêves

Un nouveau recueil de nouvelles

Titre original : The Bazaar of Bad Dreams
Date de sortie aux USA : 15 Novembre 2015
Date de sortie en France : 12 octobre 2016
Nombre de pages : 608
Traducteur : Océane Bies
Traducteur : Nadine Gassie
Dédicace :
Note sur la page de garde du livre : « J’ai écrit ces nouvelles rien que pour vous.
Mais attention ! Les meilleures ont des dents… » Stephen King
Genre : Fantastique.
Présentation : Un homme qui revit sans cesse sa vie (et ses erreurs), un journaliste qui provoque la mort de ceux dont il prépare la nécrologie, une voiture qui dévore les badauds… 20 nouvelles pour la plupart inédites, précédées chacune d’une introduction du maître sur les coulisses de leur écriture.
Avis: Pas encore lu, à part certaines nouvelles dont les liens sont repris ci-dessous

Liste des nouvelles de The Bazaar of Bad Dreams

Mile 81
Premium Harmony
Batman and Robin Have an Altercation
The Dune
Sale Gosse
A Death
Morality
Afterlife
Ur
Herman Wouk Is Still Alive
À la dure
Blockade Billy
Mister Yummy
The Little Green God of Agony
That Bus is Another World
Obits
Drunken Fireworks
Summer Thunder

Petit plus autour du recueil : Le recueil est entré directement à la 1re place de la New York Times Best Seller list le 22 novembre 2015.