1990 - La créature du cimetière

La créature du cimetière



1990 - La créature du cimetière
1990 – La créature du cimetière

La créature du cimetière :
Sortie(s) : 19 juin 1991 (France)26 octobre 1990 (USA)

Titre original: Graveyard Shift
Genre: Horreur Durée: 1h30Pays: USA

Réalisé par: Ralph S. Singleton
Avec: David Andrews, Kelly Wolf, Stephen Macht, Andrew Divoff, Vic Polizos, Brad Dourif, Robert Alan Beuth, Ilona Margolis, Jimmy Woodard, Jonathan Emerson,

« Poste de Nuit » est une petite nouvelle certes sympathique, mais pas franchement inoubliable non plus.

Sujet : Pourtant, Ralph Singleton a réussi à un tiré un long-métrage horrifique réussi, si on tient compte de son budget ridicule. Le principal atout du réalisateur est ainsi d’avoir su tirer parti du script, instaurant une ambiance poisseuse et malsaine, tant la description de la petite ville minière où se tient l’histoire que dans celles de ses « héros » loin d’être beaux, propres et tous gentils. Brad Dourif y trouve d’ailleurs encore un rôle cher à sa filmo : celui d’un taré complet. Quant à la créature, compte tenu donc du budget, le réalisateur a eu l’idée de génie de ne presque pas la montrer, sinon ici une patte, là une ombre menaçante. Forcément, le film y gagne en trouille et en tension. Au final donc, LA CREATURE DU CIMETIERE est une bonne surprise, éloignée de toute prétention ou ambitions démesurées, sinon celle de faire passer un bon moment d’horreur.

Ma note 7/10

The Mist (Brume)

The Mist (Brume)

Tout savoir sur le livre Brume

Lien vers les croquis de Bernie Wrightson

The Mist (Brume)
The Mist (Brume)

Réalisateur : Frank Darabont
Genre : Horreur / Fantastique

Producteurs : Frank Darabont, Liz Glotzer, Martin Shafer
Date de sortie : 27 février 2008 FR – 21 novembre 2007 USA
Date de sortie au Québec : 23 novembre 2007
Date de sortie en France : 27 février 2008

Scénaristes : Frank Darabont, Stephen King
Montage : Hunter M. Via

Productions : Dimension Films (distribution), Darkwoods

Costumes : Giovanna Ottobre-Melton

Directeur de la photographie : Ronn Schmidt
Décors : Gregory Melton

Effets visuels de : Everett Burrell

Casting : Thomas Jane (David Drayton), Andre Braugher (Brent Norton), William Sadler (Jim Grondin), Laurie Holden (Amanda Dumfries), Chris Owen (Norm), Amin Joseph, Frances Sternhagen, Alexa Davalos (Sally), Sam Witwer (Wayne Jessup), Jeff DeMunn, Brian Libby, Marcia Gay Harden (Mrs. Carmody), Toby Jones (Ollie)…

The Mist (Brume)
The Mist (Brume)

Synopsis : Alors qu’une brume inquiétante se lève sur une petite ville, un groupe d’habitants se réfugie dans le supermarché local. Ils sont alors assiégés par des créatures mystérieuses, dissimulées dans le brouillard…

1408

1408

Date de sortie : 16 Janvier 2008 en france (USA Juin 2007)
Réalisé par Mikaël Hafstrom
Avec John Cusack, Samuel L. Jackson, Mary McCormack

Sujet : L’histoire de « 1408 » est celle d’un écrivain qui s’est spécialisé dans les histoires de fantômes et de tueurs en série, sans y croire. Jusqu’au jour où il se retrouve à la porte de la chambre 1408 du Dolphin Hotel à New York, chambre qui a connu un nombre ahurissant de morts et de suicidés. La chambre est comme hantée. Le gérant de l’hôtel met bien en garde l’écrivain que la pièce est ensorcelée, mais rien ne le décourage. Jusqu’au moment où il franchit la porte, et que les manifestations bizarres, dont nous ne savons pas l’origine, se mettent en branle.
[
Histoire de « Tout est fatal »->77]
Note : 8,5/10 : J’ai beaucoup aimé l’adaptation. C’est traité comme devrait toujours être adapté Stephen King. Lentement, la tension monte, on s’attend à trembler, on sursaute; peu d’effet de gore ou de sanglant. Bravo encore aux décors et aux mouvements de caméra. John Cusack est parfait. A voir.

Les enfants du Mais

Les enfants du Mais



Les enfants du Mais
Les enfants du Mais

Titre original : Horror Kid ou Children of the Corn

Il y a aura 6 suites que vous trouverez dans la rubrique « A éviter »

Lien vers la nouvelle « les enfants du maïs » dans DANSE MACABRE

Réalisateur : Fritz Kiersch

Acteurs : Linda HAMILTON … Vicky Baxter – Peter HORTON … Burton Stanton

Sujet : Gatlin, un petit village du Nebraska, une secte d’adolescents voue un culte sanglant à une entité démoniaque, massacre tous les adultes et prend possession des lieux. Trois ans plus tard, le docteur Burt Stanton et sa fiancée Vicky traversent la région pour rejoindre Seattle. Une valise à la main, le jeune Joseph, tente de fuir mais il est rattrapé par Malachai, l’exécuteur de la secte. Le corps de Joseph, la gorge tranchée, percute le véhicule du médecin. Stanton et Vicky décident de se rendre à Gatlin, ville fantôme perdue au milieu d’un labyrinthe de champs de maïs. Grâce à deux enfants qui lui révèlent la présence de ‘Celui qui marche derrière les tiges’, Stanton mène son enquête et découvre qu’Isaac, le jeune prédicateur prophète, mène la bande… cette petite série B avec Linda Hamilton se laisse gentiment voir.

Dolores Claiborne au théatre

Lien vers le livre Dolores Claiborne
Lien vers Dolores Claiborne le film
Lien vers l’affiche de la pièce

Lien vers l’interview exclusive de Bernier et Osterrieth

Tout sur Dolores Claiborne au théatre
Tout sur Dolores Claiborne au théatre
Tout sur Dolores Claiborne au théatre
Tout sur Dolores Claiborne au théatre
Tout sur Dolores Claiborne au théatre
Tout sur Dolores Claiborne au théatre

</ table>De De David Joss Buckley.
Adaptation et mise en scène Marie Pascale Osterrieth

Qui joue qui ?
Dolores Claiborne : Michèle Bernier
Joe St George : Serge Riaboukhine
Vera Donovan : Frédérique Tirmont
Selena St George : Magali Woch
Garret Thibodeau : Simon Bakhouche
Mr Pease : Alexandre Jazédé
<doc960|center>
.

prix2.jpg
SYNOPSIS
On n’a jamais vraiment su à Little Tall Island ce qui s’était passé il y a 20 ans, le jour de l’éclipse, et si l’accident qui avait coûté la vie à Joe, le mari de Dolorès, était vraiment un accident… Aujourd’hui, Dolorès est à nouveau soupçonnée : la riche et sénile Véra Donovan dont elle es t la gouvernante depuis 30 ans vient d’être découverte morte dans sa demeure. Seul témoin, Dolorès connue pour son franc-parler et ses répliques cinglantes, n’a plus rien à perdre. Elle décide de passer aux aveux et de raconter tout ce qu’elle a vécu toutes ces années, avec Véra, avec Joe, et avec sa fille Séléna : une vérité terrifiante.

Avec comme acteurs principaux

MICHÈLE BERNIER

images.jpg Actrice et humoriste française
Née à Paris le 02 août 1956

Fille du Professeur Choron, maître de l’humour noir en tout genre, Michèle Bernier se dirige d’abord vers le métier d’avocate. Alors qu’elle commence des études de droit, l’un de ses amis lui fait découvrir le théâtre. Après deux années au cours Viriot, elle débute dans les cafés théâtres, puis rejoint le Petit Théâtre de Bouvard où elle rencontre ses futures partenaires Isabelle de Botton et Mimy Mathy. Elles foulent les planches ensemble pendant sept ans. C’est en 1981 qu’elle obtient son premier petit rôle au cinéma, dans ‘Le roi des cons’ de Claude Confortès.
Michele_BERNIER.doc
Michèle devient ensuite animatrice radio, puis personnage central des émissions d’Arthur, avant d’être à l’affiche de la pièce ‘Le démon de minuit’. En 2004, elle est à l’affiche du ‘Genre humain’, première partie de la trilogie de Claude Lelouch, sous les traits d’une Parisienne très amoureuse de son patron, qui, lui, la rejette. L’année suivante, sa pièce de théâtre, ‘Le demon de minuit’ est portée sur grand écran par Marie-Pascale Osterrieth. (Source Evene)

Interview de l’émission Ardisson/Bernier pour « Tout le monde en parle » (je ne suis pas celle que vous croyez) du 08 Juillet 2006

Serge Riaboukine
Serge Riaboukine
Serge Riaboukine

Fils d’une laborantine d’origine yougoslave et d’un Russe qui fonda une entreprise de chaudronnerie mécanique, Serge Riaboukine nourrit très tôt une passion pour le théâtre et le cinéma. Elève de Vitez au Conservatoire, il apparaît à l’écran en 1979 (Les Phallocrates), puis on l’aperçoit chez Lelouch ou Assayas, mais c’est sur scène que le comédien se fait connaître, grâce à des one man shows. En 1993, Serge Riaboukine trouve son premier grand rôle dans Le Mari de Leon de Jean-Pierre Mocky. Figure familière des chroniques chaleureuses de Manuel Poirier (A la campagne, 1995), il est le compagnon de route d’un autre jeune cinéaste, Pierre Salvadori, qui le fait tourner dans ses brillantes comédies (Comme elle respire), mais lui offre aussi le rôle d’un patron de bar dans son polar Les Marchands de sable (2000).Acteur charismatique, à la carrure imposante et au verbe haut -ce qui lui vaut d’être régulièrement comparé à Gérard Depardieu-, Serge Riaboukine décroche en 1999 le Léopard de Bronze à Locarno pour sa stupéfiante composition de père de famille brutal dans Peau d’homme, coeur de bete d’Hélène Angel. S’il ne dédaigne pas un cinéma plus commercial (La Tour Montparnasse infernale, Les Rivières pourpres 2), Riaboukine trouve ses rôles les plus marquants dans des films d’auteur : paysan fruste pour Dubroux (L’ Examen de minuit), ce comédien qui sait allier loufoquerie et sensibilité interprète dans Une femme d’exterieur (2000) le mari désemparé d’Agnès Jaoui, une actrice qui le dirigera en 2004 dans Comme une image.(source allociné)

Magali Woch
Magali Woch
Magali Woch

On découvre Magali Woch en 1999 en teenager survoltée dans La Vie ne me fait pas peur, portrait de quatre copines « à la vie à la mort » réalisé par Noémie Lvovsky. En 2003, Arnaud Desplechin, qui a souvent fait appel à de jeunes talents prometteurs (d’Emmanuel Salinger à Emmanuelle Devos) offre à la comédienne le rôle qui lui vaudra en 2005 une nomination au César du Meilleur espoir féminin : dans Rois et reine, elle est Arielle, dite « La Chinoise », étudiante suicidaire et compagne d’infortune d’Ismaël-Mathieu Amalric, interné malgré lui dans un hôpital psychiatrique.

Frédérique Tirmont
Frédérique Tirmont
Frédérique Tirmont

On a vu Frederique Tirmont dans une multitude de pièces de théatre’les monologues du vagin, « un bel air de Londres » avec une nomination aux molières, « les rustres » chez Savary…, au cinéma dans Taxi 2, Pétain, Sade…

the_mangler.jpg

The Mangler

the_mangler.jpg

Titre original : The Mangler
Durée : 101 minutes

Réalisateur : Tobe Hooper
Avec : Robert Englund, Demetre Phillips, Daniel Matmor, Ted Levine, Ron Smerczak

Résumé: Une ouvrière tuée par une gigantesque et antique presse à linge : un banal accident de travail ? C’est ce que pense d’abord l’inspecteur Hunton. Mais lorsque la monstrueuse machine récidive encore et récidive encore, ce flic doué d’un solide bon sens se rend à l’évidence : quelque chose vit à l’intérieur du titan d’acier…