Une semaine dans la vie de Stephen King On en parle

Une semaine dans la vie de Stephen King

Une semaine dans la vie de Stephen King.
Alexandra Varrin est née en 1985 et vit à Paris.
Sortie le 03 septembre 2014
Editions Léo Scheer
252 pages
19 euros
Sujet du roman : Stephen King est venu à Paris du 12 au 16 novembre 2013. Il était là pour la sortie de son livre Docteur Sleep, mais aussi pour rencontrer ses fans français. Alexandra est une fan qui raconte ses quelques jours, émaillées des rencontres avec l’auteur. Elle nous dévoile des moments tendres ou douloureux de sa propre vie liée à Stephen King.

Mon avis : le sujet du roman se résume aux quelques lignes précédentes ; ce qui compte ce n’est pas l’emballage, mais son contenu. Je préfère donc vous raconter mes impressions de lecture et vous dire de suite, pour les fainéants de ce genre d’article :

 Si vous n’étiez pas à Paris, que vous êtes fan de Stephen King, achetez le livre, pour 19€ vous aurez une vraie description de l’intérieur, rédigé avec force et tendresse (les larmes internes et externes ont dû couler chez Alexandra Varrin).
On découvre des moments publics de Stephen King (vu à la télévision), mais des moments plus forts, de quelques instants, entre Stephen King et Alexandra (le cadeau lors de la première conférence de presse, qui crée une rapide connivence lors de la séance de dédicaces du MK2 par exemple.

 Si vous y étiez, (comme moi, je n’étais hélas pas à la radio, à la dédicace du MK2, des fois la vie met deux événements majeurs en même temps et il faut choisir).

J’ai bien aimé lire ces moments et cela m’a remis en mémoire des images qui sur le coup sont passées très vites. Par exemple sur le plateau de « La Grande Librairie » (dont j’ai revu les images plusieurs fois) et l’arrivée hors caméra d’un Stephen King ultra décontracté et d’un Busnel très tendu. (Pourtant, je l’ai regardé dans des émissions interviewer Richard Ford ou Philip Roth qui ne sont pas des demi pointures. J’ai aimé également le passage de la nuit et dédicace au MK2.
Petit bémol, c’est pour la journée du Grand Rex et l’avant avec les libraires (que j’ai loupé en partie, car je parlais dehors avec des fans dans la file d’attente et dont la photo Alexandra avec Stephen King semble avoir été faite) qui ne fait que quelques pages. C’était pourtant la rencontre « fan de masse » et Stephen King, c’était aussi un grand moment avec de multiples anecdotes qui auraient mérité peut-être un plus gros chapitre.
Donc, pour les fans, présents ou pas, achetez ce livre, mettez-le à côté de vos livres de Stephen King et de vos DVD des scènes filmées de la venue à Paris. (Je ne fais pas confiance à Youtube, imaginez si demain ces vidéos disparaissaient, plus d’images de sa venue ?).
Et maintenant pour les autres, eh oui, il y en a sur le site, qui aime Stephen King, mais pas que cela.
Qui aime l’auteur pour certains de ses romans, pour son style, pour sa vision de l’Amérique passée, présente et future, pour l’homme engagé et novateur dans la littérature numérique, dans l’exploitation de ses œuvres dans la BD, dans le cinéma, à la télévision… on va être plus « littéraire », sans prétention comme d’habitude. Je n’aurai jamais pu écrire un roman comme celui-ci, je n’en ai ni le style, ni le talent.
Tout d’abord, je l’ai lu la première fois, sur la ligne 13 du métro parisien, en allant travailler. Il était amusant de voir les visages des personnes apercevant la couverture. On pouvait lire dans leurs yeux :  » il lit un livre suicidaire, un livre érotique en public, un livre d’horreur…
Eh bien, non, il s’agit d’un livre racontant la « liaison » par livres interposés entre Alexandra Varrin et Stephen King.
Alors l’avis du non fan, il arrive…
Le livre est bien écrit, phrase bateau je sais, mais il est souvent difficile d’exprimer un style, ou alors c’est long, technique et je ne sais pas faire.
Les phrases se lisent bien, on accroche à l’enchainement présent – passé sans difficulté, on est avec l’auteur tout au long de sa jeune vie, on sent qu’Alexandra Varrin ne parle pas de Stephen King pour faire le buzz, mais qu’il s’agit d’un vrai fan, qui connait son sujet et l’aime depuis toujours.
Mon seul petit bémol, (il ne s’agit que d’une impression après lecture, je n’ai pas noté les passages), c’est l’aversion si je peux dire envers la presse, l’édition, le système… je comprends avec les exemples les raisons, mais je ne pense pas que cela apporte au livre.
J’ai ressenti ce livre comme un ouvrage amenant du positif au lecteur malgré les obstacles d’une vie parfois semée d’embuches.
C’est une trentaine d’années d’une vie, avec une apothéose, une rencontre culte avec Stephen king, le saint Graal, celui qui n’est jamais venu en France officiellement et d’un livre éditée par Léo Scheer.
Pour finir, Alexandra Varrin est une vraie fan de la Tour Sombre, (pas comme moi, c’est ça aussi Stephen King) mais aussi du fléau (comme moi, eh oui) qui a couché sur le trottoir une nuit entière devant le MK2 pour une signature, qui a su « s’arracher » pour demander à être présent à tous les rencontres publics sans avoir un réseau à l’intérieur des éditeurs et télévision.
Elle a écrit ce livre, comme une synthèse fusionnelle entre un auteur et sa fan en se dévoilant à tous ses lecteurs.
Bravo donc pour ce livre, j’espère que maintenant, comme cela est écrit quelquefois tout au long du roman, que vous allez écrire du fantastique, en utilisant votre écriture sans trop vous inspirer de Stephen King.
Ce livre semble être l’envol d’un auteur, après des rencontres majeures. On peut imaginer maintenant la voir voler de ses propres ailes et nous faire découvrir SES univers.
La revue de presse de « Une semaine dans la vie de Stephen King ».
Jean-Michel Pailherey (26/08/2014)

under_the_dome_2.jpg Séries - Téléfilms de Stephen King

Under the Dome – Saison 2

Une saison 2 tirée de Dome de Stephen King

Titre original: Under the Dome – season 2
Date de sortie aux USA : 30 Juin sur CBS
Découvrir Under the Dome saison 1
Date de passage en France : sur M6 septembre 2014
Genre: Fantastique
Avis: Les critiques seront rédigées au fur et à mesure des diffusions
Tout savoir sur le livre Dôme

Résumés et présentations de la série

Réalisateur : Niels Arden Oplev
Producteur : Brian K. Vaughan,
Scénariste : Neal Bear et Stephen King pour le premier épisode.
Acteur(s) : Colin Ford, Aisha Hinds, Alexander Koch, Rachelle Lefevre, Natalie Martinez, Dean Norris

L’histoire générale :
Le Dome est posé un jour sur une ville. Du jour au lendemain, personne ne peut y entrer, personne ne peut en sortir, et ceux sous le Dome vont devoir, vivre, puis survivre. La mort viendra des groupes qui se forment, de l’air, la nourriture…

Les secrets de tournage ou infos diverses :
Début du tournage, 13 janvier 2014 à Wilmington comme la saison 1 ?
On devrait revoir des personnages morts lors de la saison 1 comme Rose, Duke et Dodee pour communiquer avec les créateurs du Dome
Les personnages devront protéger l’oeuf.
Le scénariste de la série a avoué que les créateurs du Dome sont des extra-terrestres.
Le scénariste du premier épisode est Stephen King.

Le Dome pourrait rester plusieurs années
On parle de quatre saisons pour Under the Dome
Deux personnages devraient mourir dans le premier épisode de la saison 2.

Episode 1 : Scénariste : Stephen King – Heads Will Roll

sans_titre_1.pngBig Jim et Junior sont sur ​le point de pendre Barbie pour ses crimes supposés. Junior, toujours en colère contre son père, ne tire pas le levier. Soudain, presque tout le monde autour d’eux s’évanouit.
Linda prend les choses en mains, forçant Big Jim à laisser aller Barbie afin qu’ils puissent tous aller vérifier le dôme. Une attraction magnétique super-forte semble venir directement du dôme. La cloche de l’église est arrachée de son clocher et explose contre le dôme. L’attraction magnétique est trop forte; cela tire sur les menottes en métal de Barbie et Linda parvient à les détacher. Au même
moment la voiture de Big Jim fonce vers Barbie et Linda…
Mon avis : 08/10
Nous avions laissé Barbie la corde au cou, et un Dome déchainé. Ce premier épisode tient ses promesses. Est-ce le fait de Stephen King qui a pris les manettes du scénario. Pourquoi pas ?
On sent sa touche, sur un fantastique plus froid, le clou dans la main, une jeune fille ressemblant à une revenante ou bien la mort d’un personne central.
Et puis on le voit Stephen King, au bar, voir la photo, un grand moment qui nous rappelle sa venue à Paris, en Novembre dernier.
Un bon épisode, à part peut-être le personnage du professeur de science, qui arrive comme un cheveu sur la soupe et n’apporte pas grand chose à l’histoire.
Surtout, savourez les couteaux et la cloche volent dans les airs.

Episode 2 : Nous voyons d’abord la mystérieuse jeune fille (sauvée dans l’épisode précédent par Julia et Sam) errant dans les bois. Rebecca, le professeur de sciences de la ville, est interloquée par un phénomène très étrange dans son jardin : son potager est envahi de chenille.
Big Jim semble avoir franchi un cap énorme, offrant un petit-déjeuner à Joe et Norrie. La seule personne qui manque est Angie. Et c’est alors que Junior fait une découverte surprenante : Angie, recouverte de la tête aux pieds de papillon, est morte.
Rebecca décide de bruler tous les champs pour éviter la reproduction des chenilles. Big Jim et Barbie arrêtent Rebecca.
Pour sauver les cultures, ils décident de prendre un avion et d’asperger les champs de pesticide. Barbie s’en charge mais arrivé au dernier champ il n’a plus de carburant… Que va faire Big Jim, le laisser mourir et redevenir l’homme le prédateur prêt à tout pour devenir le maitre du Dome ?
Mon avis : 07/10
Cet épisode est classique. Bien sûr, l’action est présente à chaque scène, les effets spéciaux et les images sont bien mis en valeur, les acteurs sont de qualité, un petit bémol pour la prof de science qui surjoue. On a du mal à croire au personnage de Big Jim si méchant dans la première saison, devenir tout mielleux. A voir maintenant comment les scénaristes vont reprendre le cours du roman, déjà pour Angie…

Episode 3

: Cet épisode commence avec la jeune fille mystérieuse, elle fouille dans la commode de Barbie, mais il la trouve au même moment.
En même temps Big Jim est chez le barbier Lyle. Big Jim veut que tous les citoyens aident pour réunir ou créer des ressources.
Joe Norrie et la mystérieuse jeune fille se rende à l’école pour créer un moulin à vent.
Junior pense avoir assassiné Angie, il en parle avec Sam.

Pourrait-t-il avoir tué la femme qu’il aime ?
Une tempête souffle sur la ville. Tous les habitants se préparent à récolter l’eau de pluie. Jusqu’au moment où chacun s’aperçoit que l’eau est rouge et ressemble à du sang.
Tout le monde est choqué, en plus, cette pluie est acide.
Mon avis : 07/10
Comme le montre ce résumé, l’épisode est très confus. Cela part dans tous les sens. C’est bien pour l’action, mais cela fait perdre un peu sur la psychologie des personnage. On passe continuellement de l’un à l’autre sans se poser.
Je reviendrais juste sur le livre, pour rappeler qu’il faisait 1500 pages et comme d’habitude, Stephen King passait du temps sur chaque personnage à tel point que l’on se disait : mais je le connais ? »
Episode 4 :
Episode 5 :
Episode 6 :
Episode 7 :
Episode 8 :
Episode 9 :
Episode 10 :
Episode 11:
Episode 12:
Episode 13 :

Bande annonce sur le tournage avec Stephen King


Non classé

Joyland

Le retour de Stephen King à l’horreur pure

Titre original: Joyland
Date de sortie aux USA : Juin 2013
Editeur : Hard Case Crime
Date de sortie en France : 2 mai 2014
Dédicace : Pour Donald Westlake
Traduction : Nadine Gassie
Genre: Horreur
Nombre de pages : 350
Avis: 6/10

Quelques lignes de Joyland

J’avais une voiture, mais au cours de cet automne 1973, je suis allé à Joyland à pied presque tous les jours depuis le petit gîte de bord de mer de Mrs Shoplaw où je logeais à Heaven’s Bay. Ca me semblait la meilleure chose à faire. La seule, à vrai dire. Début septembre, la plage de Heaven’s Bay est quasiment déserte. Et ça m’allait. Car cet automne-là fut le plus beau de ma vie, même quarante ans plus tard je veux dire. Et je n’ai jamais été aussi malheureux…

Résumé du livre

Cela se déroule en 1973. Devin Jones arrive pour exercer un travail en Caroline du Nord. Il va affronté un tueur vicelard et mauvais. Un enfant mourra. Et puis les conséquences de ces deux évènements traumatisants.
Les plus :
Cette histoire courte est publié chez Hard Case Crime (Titan Books) comme Colorado Kid.
« Les clowns meurtriers qui peuvent sauter entre des dimensions sont une de mes craintes les plus profondes.
Maintenant Stephen King ajoutera une autre crainte à la liste : « tueurs en série de parc d’attractions. »
Selon le Sunday Times par Neil Gaiman, Stephen King travaille sur un roman appelé Joyland, auquel les rumeurs annoncent un retour au genre d’horreur pur.
Toujours un peu morbide, Stephen King a aussi pensé ce qui arriverait à Joyland en cas de sa mort : « si j’ai été frappé par un taxi, comme Margaret Mitchell … Joyland ne se serait pas fait mais Joe (son fils) pourrait le finir, dans une brise.
Son style est presque indiscernable du mien.
Ses idées sont meilleures que le mien.
Source : The Fire Wire blog.com
Présentation de l’éditeur.
Stephen King nous plonge avec une douce nostalgie, dans l’atmosphère d’une Amérique rétro.
Les clowns vous ont toujours fait un peu peur ?
L’atmosphère des fêtes foraines vous angoisse ?
Alors, un petit conseil : ne vous aventurez pas sur une grande roue un soir d’orage.
Après une rupture sentimentale, Devin Jones, 21 ans, débarque l’été 1973 à Joyland, petit parc d’attraction sur le littoral de la Caroline du Nord. Il est embauché avec d’autres étudiants pour compléter l’équipe de forains, à la fois étrange et joyeuse. Sa rencontre avec un petit garçon doué de voyance, atteint d’une maladie grave, et surtout de sa mère, va changer la vie de Devin. Obsédé par le mystère du train fantôme soi-disant hanté par le spectre d’une femme égorgée 4 ans auparavant, le jeune homme se lance dans l’enquête. Un nouveau meurtre est-il possible ?
Parviendra-t-il à l’éviter ? Une chose est sûre, l’aventure le changera à jamais.

Lire un extrait :


Joyland dans la presse américaine :

« Cette fois, l’ambition de King n’est pas de nous captiver et de nous maintenir sous son emprise. Mais plutôt de nous lancer très haut avant de nous faire redescendre brutalement, comme le ferait une grande roue. Ou un premier amour. »
New York Times

« Ce n’est pas l’horreur qui domine dans Joyland, mais plutôt cette peur silencieuse qui peut s’instiller dans une vie… Un livre magnifique qui force le respect. Impossible de se tromper, on reconnaît King dès la première page. »
Die Zeit

Haven - Série TV - Saison 4 Séries - Téléfilms de Stephen King

Haven Saison 4 Série TV

Haven, Saison 4, l’adaptation de Colorado Kid pour la Télévision

Tout savoir sur Haven – saison 1

Tout savoir sur Haven – saison 2

Tout savoir sur Haven – saison 3

La série Haven Saison 4 est diffusée sur SyFy USA depuis le 13 Septembre 2013.
Pour la France, SyFy diffusera probablement la saison 3 de Haven en début d’année 2014.

Haven, est une série adaptée du roman Colorado Kid de Stephen King, La saison 1 et saison 2 ont déjà mis en place l’univers des perturbations. Les destins liés de Haven et de Audrey Rose, sa mère et son passé. Mais aussi, Duke et Nathan, et des nouveaux personnages gravitent et entrent dans ce monde fantastique où chacun dans Haven peut devenir un tueur en puissance.

Les acteurs principaux :
Emily Rose joue Audrey Parker
Lucas Bryant joue Nathan Wuornos
Eric Balfour joue Duke Crocker
Richard Donat joue Vince Teagues
John Dunsworth joue Dave Teagues
Adam Copeland joue Dwight Hendrickson
Colin Ferguson joue William
Emma Lahana joue Jennifer Mason
Kate Kelton joue Jordan McKee
Sujet général de la série Haven : Dans le Maine, Haven est une petite ville où la population tente malgré une malédiction de vivre normalement. Une femme semble revenir tous les vingt sept ans pour essayer de supprimer les perturbations, mais aussi permettre à chaque habitant de pouvoir vivre normalement.

On recevra comme pour la saison 1,2 et 3 de Haven, un résumé ainsi qu’un avis sur chaque épisode.
Résumé des épisodes de Haven:
Épisode 1 de la saison 04 – Fallout
Duke rentre dans la Grange est pleines secousses et de destructions.
Il ne trouve pas Audrey, par contre il entend des voix de Audrey, James et Thomas mais il tombe dans un trou béant et se trouve dans de l’eau. Il se retrouve transférer dans le réservoir de l’aquarium de Boston à la vue du public.
Une jeune femme regarde les actualités à la télévision et entend Duke appelé Audrey Parker.
Duke est menotté à un lit d’hôpital et interrogé par un policier.
La jeune femme, Jennifer Mason arrive à Duke par un subterfuge et l’aide à s’échapper.
Là il rentre à Haven, il retrouve Nathan que « la Garde » veut tuer. Il lui reproche que les perturbations aient continué à cause de son tir son Howard. Une tempête se déclenche sur Haven.
Dans un café, une serveuse du nom de Lexie ressemble à Audrey Parker.
Mon avis : Agréablement surpris. L’épisode est rythmé, les personnages principaux ont pris de l’épaisseur et semblent plus vivants. L’enchainement après la fin catastrophique de la saison 3 est bien écrit et semble oublié. On repart sur de nouvelle base, et Audrey en Lexie est très différente,, surprenant. Je voulais arrêter de regarder cette série, et bien je vais attendre l’épisode 2.

Épisode 2 de la saison 04 – Survivors
Nathan n’est pas du tout bien accueillit à Have,. Pourtant, il s’est engagé à aider Dwight et à combattre les perturbations. Il s’agit de cas de combustions de personnes. Aucun coupable ne semble être trouvé.
En plus, Nathan est plus préoccupé par sa recherche d’Audrey, plutôt que par l’enquête.
Jennifer va croiser le coupable, un certain Don Keaton, ancien pompier. Elle échappe à la mort, et avec Duke et Nathan elle le retrouve dans la caserne de pompiers. Celui-ci doit-être honoré pour son courage.
Toute la population de Haven doit-être présente ? Est-ce que tout Haven va être transformé en cendres.
Mon avis : Je continue à trouver cela bien. Les personnes semblent « plus adultes ». Surtout pour Duke et Nathan qui ont pris une vraie maturité. Le personnage d’Audrey en Leslie est encore un peu trop discret pour être jugé. Peut-être Dwight est un peu lourdaud et fade, mais son rôle ne demande pas une prestation d’acteur pour l’instant. Je me sens mieux que dans « Under the Dome » de CBS de cet été. Pourvu que cela dur !

Épisode 3 de la saison 04 – Bad blood
Une étrange attaque dans les égouts a lieu dans les égouts de Haven. Un pertubé vide de son sang des personnes. Jennifer entend de nouveau Audrey, enfin Lexie.
Mon avis :Pas un épisode bien intéressant. Le personnage de Dwight est vraiment mal écrit et pas du tout utile. Et si il disparaissait dan les épisodes à venir.

Épisode 4 de la saison 04 – Lost and round
Des enfants disparaissent. Nathan et Dwight tente de comprendre pourquoi des enfants, qui en écoutant un rire arrive à disparaitre par des moyens d’adulte. Jennifer avec l’aide Duke tente de la faire communiquer avec Audrey toujours bloqué dans son bar avec l’identité de Lexie.
Mon avis : Très bon épisode. Les enfants sont très réaliste, l’histoire fonctionne en plusieurs lieux sans nous perdre et le final remet tout dans l’ordre. Bravo.

Épisode 5 de la saison 04 – The New Girl
Lexie a quitté son bar et est revenue à Haven. Cela change tous les plans établies par Nathan, mais surtout la Garde. Les perturbations continuent et un homme devenu fou se tranche la gorge devant Lexie, Duke et Nathan. Un homme allongé et paralysé dans un hôpital semble être perturbé.
Mon avis : Bon épisode de nouveau. Un vrai tournant dans la série. Le personnage de Jennifer prend une vraie importance et une nouvelle sympathie à la série. Le frère de Duke prend également de l »épaisseur et pourrait bien devenir le super-méchant. Grosse surprise à la fin de l’épisode, on commence à s’y habituer.

Épisode 6 de la saison 04 – Countdown
Un habitant de Haven en regardant son téléphone est transformé en pierre. Nathan, avec Duke et Lexie-Audrey qui reste au centre de Police essaient de retrouver le coupable ayant les perturbations et qui fait se transformer des gens en pierre au bout de quinze minutes. Jordan utilise Wade le frère de Duke pour qui touche du sang de pertubé et « active » son pouvoir. Il doit tué Nathan, mais Jordan perd peu à peu le contrôle.
Mon avis :Propre, net et sans bavure. Il s’agit d’un épisode charnière de la saison. Le personnage d’Audrey reprend forme, Duke et Nathan reprennent leurs rôles respectifs, l’adversaire de la saison est déclaré et le final, imprévu, avec la disparition d’un personnage important de la série. Nickel.

Épisode 7 de la saison 04 – Lay Me Down
Wade Crocker est assoiffé de sans et poursuit les membres de la Garde. Il poignarde Sonia Winston. Pendant ce temps, que les rêves deviennent réels. Nayhan et Audrey, qui doit protéger son identité de Lexie arrive avec une rencontre avec Vince et Dave, que le journal, et même la jeune fille qui livre les journaux pourrait être la perturbée. Elle devra avec Audrey combattre un cauchemar horrible. Jennifer pendant ce temps cherche un emploi au Haven Hérald et son passé semble être en rapport avec l’agent Howard. Duke et Wade vont devoir régler leurs comptes.
Mon avis :C’est un bon épisode avec une scène suprenant de Nathan fantasmant sur Audrey en professeur très « chaude ». Le personnage de Jennifer, a qui on essaie de mettre un peu d’humour perd un peu de crédibilité. Le combat de Wade et Duke est l’évènement attendu de l’épisode et deux nouveaux personnages patibulaires arrivent à la fin. Cet épisode essaie de dédramatiser les situations, c’est sympathique, mais Haven n’est pas « Arnold et Willy ».

Épisode 8 de la saison 04 – Crush
Duke enterre son frère et il se décide à quitter Haven définitivement. Il a juste à régler un Jack Driscoll la pompe de scaphandrier et que Jennifer reprenne ses affaires du bateau. Alors qu’il se promène autour de la ville, il découvre un nouveau « Trouble » Une force écrase les voitures, les poubelles et tue des gens en leurs faisant saigner les oreilles.
Nathan et Audrey en profite pour être enfin intime, mais ils doivent faire attention car la Garde veille et Nathan doit toujours tuer Audrey.Ils continuent à faire croire que Lexie n’est pas Audrey.
Vince et Dave vont rencontrer cet étrange « Trouble » et vont être obliger d’être placés dans une chambre de décompression. Jennifer comprend que ce sont les deux frères Driscoll, mais il y a un nouveau problème.
Mon avis :C’est un épisode charnière que je n’ai pas trouvé intéressant. C’est du vu et revu. Décevant alors la partie Duke aurait dû être un tournant et un moment d’une rare force que son personnage méritait.

Épisode 9 de la saison 04 – William
On avait laissé Audrey prête à tuer Nathan pour le bien de Haven. On entend un coup de feu, mais elle levant les yeux elle a reconnu l’un des hommes qui la hantait à l’intérieur de la Grange. Duke et elle poursuivent l’homme avec Duke, Vince et Nathan qui venaient d’entrer.
Tout est inversé, grâce aux indiens Micmacs, on sait que Audrey ne doit surtout pas tuer Nathan. Si c’était le cas, tout la ville sombrerait.
Dwight est enlevé par les deux hommes, mais il arrive à prévenir Nathan. Les deux hommes sont emprisonnés, mais ils vont commencer à contaminer Dwight, Jennifer et Nathan et chacun devient dangereux et paranos et enragés.
Mon avis :Beaucoup mieux. J’ai un peu du mal avec le personnage de William, qui même à la fin, m’empêche de comprendre à quoi il sert et ce qu’il apporte dans l’histoire. L’épisode est bien traité, l’action est constante. Seul petit bémol, qui m’empêche de mettre les quatre étoiles est que Audrey semble un peu perdue, on n’arrive pas à retrouver son personnage fort des saisons précédentes. Le personnage de Lexie lui a fait beaucoup de mal et on sent qu’elle a perdu de son mordant.

Épisode 10 de la saison 04 – The Trouble with Troubles
Nous savons maintenant les vraies intentions de William envers Audrey. Celui-ci et ses deux compagnons, ont fait encore une victime en développant son trouble qui a causé un énorme incendie.
Plus tard dans la nuit, Audrey et Nanhan essaient de penser à une manière d’arrêter William avant de s’endormir dans les bras l’un de l’autre. Quand Audrey se réveille sur le sol du 2éme étage d’un magasin, elle comprend de suite que William a encore frappé.
Audrey se promène en pyjama et rencontre Duke en responsable de Police, Haven est devenue une ville sans trouble, Nathan est docteur et Vince et Dave sont des citadins aisés. Comment retrouver le Vrai Haven ?
Mon avis :Pas mal, un exercice de style, où tous les rôles, comme des cartes ont été mélangés. Un petit plus pour Duke en policier qui fait penser qu’il aurait pu jouer le rôle de Nathan sans problème. Le personnage de William reste, lui, sans consistance et on a du mal à adhérer à son utilité.

Épisode 11 de la saison 04 – Shot In The Dark
Nathan est assis au chevet d’Audrey dans l’espoir qu’elle se rétablisse. Willima pendant ce temps est inconscient dans le lit voisin, un policier le veillant. Personne n’arrive à expliquer cette connexion physique, qui fait que lorsque l’un subit une douleur, l’autre également est concerné.
A Haven, deux hommes, chasseurs de paranormal indépendants, les Darkside , sont à la recherche dans les rues de Haven de quelque chose de bizarre quand ils surprennent des bruits dans une maison voisine. Ils y entrent et enquêtent. Ils découvrent une femme morte avec son cœur mangé dehors . Effrayés, mais filmant, le duo attend la police. Dwight remarque les deux hommes qui filment et tente sans succès de les faire fuir . En fait, ils ont même un nom pour la bête qu’ils désignent comme l’auteur de l’acte odieux : Le Rougarou .
Mon avis :Voilà le meilleur épisode de la saison. C’est novateur, on sort de l’histoire classique de Haven, Audrey… et l’on revient aux fondamentaux de la série. Le fantastique. En plus le réalisateur a pris le partie d’innover un peu en prenant la caméra à l’épaule avec des effets comme « paranormal activity. » Cela fait du bien, car la série jusque là était bien morne. Bravo pour cet épisode. De l’audace !

Épisode 12 de la saison 04 – When The Bough BreaksLorsque trois habitants de Haven tombent morts après avoir entendu un bébé pleurer dans les alentours, Audrey et Nathan savent que William est encore derrière ces meurtres.
La famille Harker a eu une malédiction de longue date. Chaque fois que quelqu’un dans la famille Harker pleure, quelqu’un d’autre dans Haven entendra le son et meurt sur place. Depuis des générations, la famille Harker a pris grand soin d’éviter de pleurer, mais William a activé la malédiction avec une nouvelle naissance.
Pour la première fois, Audrey est inutile. Comment peut-elle empêcher un bébé de pleurer? Habituellement, elle parle aux gens pour les aider à comprendre leur problème et comment sortir des dépressions, mais, cette fois, elle ne peut pas.
Mon avis :
Episode pas intéressant alors que l’on arrive à la fin de la saison. Aucune innovation dan la réalisation et dans l’histoire. Décevant.

Épisode 13 de la saison 04 – The Lighthouse
Audrey touche la poitrine de Duke et quelque chose se passe. Non seulement elle ramène la malédiction de Duke mais elle se souvient aussi qui elle était vraiment: une femme sans âge qui s’appelait Mara. Quand elle se souvient enfin, William peut le sentir et va à sa rencontre.
Pendant ce temps, Duke utilise sa malédiction fraîchement restaurée pour tuer Ben Harker et mettre fin à la malédiction Harker, mais il sent aussi Audrey et son retour de son passé.
Audrey avoue ses souvenirs à Nathan et élabore un plan pour utiliser ses souvenirs contre William. Un plan qui se retourne quand William détecte ses intentions. Heureusement, Audrey est assez forte pour résister à l’attraction des souvenirs de Mara et donne à Nathan l’occasion de lui soumettre … et donc William.
Mon avis :C’est la dernier épisode de Haven Saison 4, et cela sera le dernier des épisodes que je regarderais et critiquerais. Toutes les idées des saisons précédentes ont disparu et c’est triste. Donc sur Stepheking999.com on arrête de soutenir cette série.

La Bande annonce de la saison 4 de Haven.

Non classé

Sale gosse

Un sale gosse pour Stephen King

Un livre, en version numérique, en exclusivité pour les français et allemands
Titre original : Bad Little Kid
Date de sortie aux USA : Pas de date actuellement
Date de sortie en France : 14 Mars 2013
Traduit de l’anglais par Editions Albin Michel
Une version Audiolib est sortie le 02 Juillet 2014.
(Voir la brève : Sale Gosse en Audiolib)
Genre: Fantastique

Quelques lignes de Sale gosse

La prison était située à trente kilomètres de la petite ville la plus proche sur une étendue de prairie déserte où le vent soufflait pratiquement en continu. Dressé sur l’horizon, le bâtiment principal était une horreur en pierre perpétrée contre le paysage du vingtième siècle. Sur ses deux flancs, des cellules en béton avaient poussé…

Résumé du livre Sale gosse

« Souvenez-vous, ça revient sous les traits d’un enfant… »
Un gamin diabolique qui provoque immanquablement la disparition de vos proches, un sale gosse qui a conduit le comptable George Hallas dans le couloir de la mort. Et qui pourrait bien un jour croiser votre chemin…

Avis et critiques sur Sale Gosse :

07/10. L’histoire est simple, bien écrite, on est avec le personnage, on suit son histoire avec attention jusqu’à la chute. Pourtant, il n’y a pas de surprise. L’histoire est classique. La seule innovation dans cette histoire est que le personnage du « méchant » est un enfant. Je peux également dire que ce court livre de Stephen King peut-être lu par tous les publics. A découvrir lors d’un voyage en train par exemple. Avoir toujours un petit Stephen King avec soi.

Petites histoires autour de Sale gosse:
Stephen King a apprécié la France, avec Paris et l’Allemagne en Novembre 2013. Pour nous remercier, nous les fans, il nous a écrit une petite histoire en version numérique en français et en allemand.Elle ne sera pour l’instant qu’en ebook.

Un visage dans la foule Non classé

Un visage dans la foule

Une nouvelle collaboration de Stephen King. En Ebook et audiobook

Un visage dans la foule
Date de sortie aux USA : 21 Aout 2012
Date de sortie en France : 17 Mars 2014
A face in the crownd est disponible sur Kindle, Nook, eReader, iBookstore, Android Play et plus.
Un visage dans la foule est disponible en France en version Ebook.
Editeur est Bragelonne.
L’audiobook est lu par Craig Wasson sera disponible en téléchargement numérique et sur CD sur Amazon, iTunes et plus encore.
Dédicace :
Genre: Fantastique
Avis: Pas encore lue. Par contre, on peut dire qu’il s’agit d’une seconde collaboration avec Stewart O’Nan, avec en plus un autre point commun, le BaseBall. Ils ont travaillé ensemble sur Faithful.
On peut aussi parler de la nouvelle Blockade Billy parlant également du Baseball.

Une nouvelle collaboration de Stephen King. En Ebook et audiobook

Un visage dans la foule Date de sortie aux USA : 21 Aout 2012 Date de sortie en France : 17 Mars 2014 A face in the crownd est disponible sur Kindle, Nook, eReader, iBookstore, Android Play et plus. Un visage dans la foule est disponible en France en version Ebook. Editeur est Bragelonne. L’audiobook est lu par Craig Wasson sera disponible en téléchargement numérique et sur CD sur Amazon, iTunes et plus encore. Dédicace : Genre: Fantastique Avis: Pas encore lue. Par contre, on peut dire qu’il s’agit d’une seconde collaboration avec Stewart O’Nan, avec en plus un autre point commun, le BaseBall. Ils ont travaillé ensemble sur Faithful. On peut aussi parler de la nouvelle Blockade Billy parlant également du Baseball.

Résumé du livre Un visage dans la foule

Dean Evers est veuf et âgé. Il n’a plus pour passer le temps et ses soirées que le BaseBall. Comme d’habitude, il est assis devant son poste de télévision, lorsque soudain il voit dans les gradins, un visage familier qui date de plusieurs dizaines d’années. Et le plus fou, c’est que cette personne ne devrait et ne pourrait pas se trouver à ce match. Alors une multitude de gens du passé, côtoyé par Evers, vont se succéder et prendre place dans ce siège précis… Puis, un jour, l’impossible va se présenter. Dean Evers va apercevoir quelque chose d’effrayant.