22.09.06 à 00h50 : Stephen King sur Arte 22.09.06 à 00h50 : Stephen King sur Arte

22.09.06 à 00h50 : Stephen King sur Arte

Stephen King, Shining in the Dark

Après avoir écrit plus de 40 livres vendus à plus de 100 millions d’exemplaires, Stephen King connaît le prix de la célébrité et en parle avec éloquence. Ce documentaire est l’une des rares occasions où il se confie à une caméra.

Personne ne conteste à Stephen King ses dons de formidable conteur, mais il a été longtemps décrié par la critique littéraire. Désormais, elle a changé d’avis. Ses livres donnent une grande importance aux marques et aux produits de la vie quotidienne, ancrant le fantastique dans la banalité la plus identifiable. Chez lui, l’horreur ne se cache pas dans un château en Transylvanie, mais derrière notre porte.

Je me méfie de quiconque prétend avoir été heureux au lycée.
C’est dans le Maine, l’un des États les plus tranquilles d’Amérique, que Stephen King a été élevé, dans une bourgade rurale. Son père disparaît très tôt. La famille est pauvre, n’a pas l’eau courante. La scolarité est pour Stephen un champ de bataille, l’enfance un traumatisme.

Encore très jeune, il est bouleversé par l’affaire Starkweather, un adolescent qui tue onze personnes avec sa copine. C’est l’étincelle qui déclenche sa préoccupation constante pour la banalité du mal. Encore étudiant, il épouse Tabitha. Tous deux commencent par vivre misérablement dans une caravane, mais son livre Carrie, qui sera adapté au cinéma par Brian de Palma, est un succès immédiat. L’argent rentre à flot et les avances se chiffrent par centaines de milliers de dollars. King devient l’auteur le mieux payé du monde et l’un des plus prolifiques, avec des revenus de 40 millions de dollars par an. Il recrée, comme l’explique ici son éditeur, une catégorie d’auteurs disparus depuis Dickens : populaire et reconnu comme écrivain. Mais Stephen King évoquera aussi à plusieurs reprises le prix de ce succès, notamment dans Misery.
ARTE Magazine

1 Comments
tecknotronic 23 septembre 2006
| |

22.09.06 à 00h50 : Stephen King sur Arte
c’était un merveilleux documentaire sur le plus grand écrivain d’horreur contemporain, mais ce fut d’abord un documentaire sur un homme, un être humain comme les autres avec ses amis, sa famille, ses peurs, ses rêves.

J’éaurait juste une critique : pourquoi ce documentaire ne dure pas plus longtemps ?