Aldous Huxley

5107 vues

Le Meilleur des mondes

Aldous Huxley

  4 votes

Thème : Livres fantastiques à lire

Résumé Le Meilleur des mondes

Le Meilleur des mondes

Ecrit en 1932, Aldous Huxley imagine une société qui utiliserait la génétique et le clonage pour conditionner et contrôler les individus. La devise planétaire est "Communauté, Identité, Stabilité". Pour assurer cette devise les naissances sont assurées en flacons, les individus sont clonés et conditionnés à l’état de cellules.
Il existe une hiérarchisation. On destine les personnes à une fonction précise dans une catégorie sociale déterminée à l’avance. On y trouve les Alphas qui sont l’élite. Ce sont les plus intelligents. Ils sont capables de prendre des décisions seuls (mais ne sont tout de même pas indépendants). Les Bêtas, les Gammas, les Deltas et les Epsilons, eux sont destinés aux travaux pénibles. Dés qu’ils sont à l’état de foetus, ils sont conditionnés. Par exemple, on leur donne plus ou moins d’oxygène pour le développement de leurs cerveaux, dans ce sens les Alphas seront beaux et intelligents, tandis que les Epsilons seront laids et idiots. "Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes" car ils acceptent et sont heureux ainsi. Leur conditionnement durant leur enfance est fort strict et intensif.

Résumé : Bernard lui est un Alpha, mais il est moins beau que la moyenne et réagit différemment. Son programme génétique aurait échoué car il pense, refuse le soma quand il souffre, et remet en question la société de base. Il est jugé anormal. Lors d’un voyage à la réserve, il rencontre un Sauvage et sa mère (une mère quelle absurdité) qui va amener dans cette société si parfaite à titre d’expérience.
Un livre à vous faire froid dans le dos, surtout lorsqu’on pense qu’il n’a été écrit qu’en 1932. Je le conseille fortement.
Il y aura une suite : "Retour au meilleur des mondes"

1 image(s) de Le Meilleur des mondes de Aldous Huxley

  • AVIS (1)

    Messages

    • J’ai décidé de relire ce livre récemment, que j’avais déja lu durant mon enfance.
      Je suis triste de le dire, mais cela a été une véritable déception. Je comprend que l’on puisse être impréssionné par la vision de l’auteur, mais je trouve la psychologie des personnages très simplistes et l’histoire un peu trop abracadabrante. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à le finir.
      Dans le même genre, le Blade Runner de Philip K. Dick m’avait beaucoup plus impréssioné. Petit bémol à ma critique, j’attendais peut être trop de ce livre, qui toutefois reste un bon livre d’anticipation.
REDIGER UN AVIS
Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En relation avec Le Meilleur des mondes