J. L. Stevenson

6332 vues

L’Étrange cas du docteur Jekyll et M. Hyde

J. L. Stevenson

  3 votes

Thème : Livres fantastiques à lire

Résumé L’Étrange cas du docteur Jekyll et M. Hyde

La première version de Dr. Jekyll et Mr. Hyde terrifia son propre auteur (et son épouse, surtout). Plus long, sans doute, et partiellement autocensuré, écrit en un seul jet et sur trois jours, le texte définitif conserve néanmoins toute la force du rêve qui l’a suscité. Dédoublement de la personnalité, retour du refoulé, instinct de mort, la psychanalyse était encore dans les limbes quand ce fils de clergyman écossais, en 1885, explorait les profondeurs du psychisme avec une audace inouïe. Car il en fallait de l’audace, à cette époque de puritanisme triomphant, pour disséquer ainsi nos pulsions les plus obscures. Érigé au statut de mythe, maintes fois porté à l’écran, simplifié et trahi, Dr. Jekyll exige une relecture attentive : alors se découvre une oeuvre rigoureuse et inspirée, d’une richesse de pensée et d’une modernité absolues. —Scarbo Ce texte se rapporte à l’édition Relié.

Présentation de l’éditeur
« Il me remercia d’un geste souriant, mesura quelques gouttes de la teinture rouge et y ajouta l’une des doses de poudre. La mixture, d’une teinte rougeâtre au début, commença, à mesure que les cristaux se dissolvaient, à foncer en couleur, avec une effervescence notable, et à émettre de petits jets de vapeur.
Tout à coup l’ébullition prit fin et presque en même temps la combinaison devint d’un pourpre violacé, qui se changea de nouveau et plus lentement en un vert glauque. Mon visiteur, qui suivait ces transformations d’un oeil avide, sourit, déposa le verre sur la table, puis se tournant vers moi, me regarda d’un oeil scrutateur. » Ce texte se rapporte à une édition épuisée ou indisponible de ce titre.

Quatrième de couverture
Ce célèbre roman ne se réduit pas à une histoire de double, une parodie de Frankenstein. Qu’est-ce qui se cache derrière la porte ? L’intérieur de notre être, où voisinent le civilisé et le sauvage, l’animalité et l’humain, la mort et la vie ? Ou bien un crime secret que nous devrions expier ? Les frontières entre le jour et la nuit s’estompent, comme dans le brouillard ou dans la pluie de Londres. La peur s’insinue en nous, notre identité personnelle vacille.

Stevenson multiplie les points de vue, à travers divers récits, dont le dernier, celui du docteur Jekyll, laisse ouverte une question : et si M. Hyde courait encore à travers le monde ? Hyde n’est pas seulement le mal que Jekyll a expulsé de lui. C’est plutôt la figure du malheur. Par elle, Stevenson a donné une forme à ses tourments. Par l’art, il a triomphé de ses songes cruels.

SDM>br>
Court roman mi-fantastique, mi science-fiction (1886) qui fait partie des chefs-d’oeuvre de ces domaines et a fourni scénario à de nombreux films.
(Source Amazon)

1 image(s) de L’Étrange cas du docteur Jekyll et M. Hyde de J. L. Stevenson

REDIGER UN AVIS
Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En relation avec L’Étrange cas du docteur Jekyll et M. Hyde