15074 vues

1992

Jessie

Stephen King

Une femme seule menottée à son lit. Stephen King nous fait peur

Jessie

Titre original : Gerald’s game
Date de sortie aux USA : 1992
Date de sortie en France : 1993
Dédicace : Ce livre est dédié à six femmes remarquables, avec tout mon amour et toute mon admiration : Margaret Spruce Morehouse, Catherine Spruce Graves, Stéphanie Spruce Leonard, Anne Spruce Labree, Tabitha Spruce King et Marcella Spruce.
Avis : 7/10. Il s’agit d’un bon roman de Stephen King. Cela se lit facilement, le suspens est intense. Pourquoi on aimerait un peu plus d’action et moins de suggéré. Cela ferait probablement une excellente pièce de théâtre.

Résumé du livre Jessie

Au départ, il s’agit juste d’un jeu... Jessie étendue, attachée avec des menottes au lit. Il est penché au-dessus d’elle, elle se sent soudainement humiliée et en colère. Elle décide donc de lui donner un coup de pied. Elle vise là où ça fait mal. Et maintenant il est mort. Un cadavre. Etendu dans la pièce, hors d’atteinte. Laissant Jessie seule et démunie dans un endroit à des kilomètres de tout. Personne pour entendre ses cris... Seule... Exceptées les voix étranges dans sa tête qui commencent à discuter et à ricaner...

12 image(s) de Jessie de Stephen King

Stephen King reprend un sujet fort de femme. Le suspense est à son comble et la peur est un exercice de style. On pense aux personnages de Dolorès Claiborne et Misery. Stephen King nous fait trembler avec des menottes, un lit, des voix et une femme.

  • AVIS (30)

    • commentaire
      1. 1993 - Jessie, 15 juillet 2006, 10:13, par Maerlyn

      Ca c’est une histoire très amusante... :=) Cela se lit vite et bien.

      • commentaire
        1. 1993 - Jessie, 15 janvier 2008, 17:00, par Anonyme

        Ce livre que j’ai pas réussi a le terminer,car il m’endormait a chaque fois que je le lisais..Cest long,ennuyant et pénible.Pas bcp d’action qui se passe a part les derniers pages sont plus exitante9cest une personne qui la lue qui me la dit..)Il y avait trop parlage dans sa tete..Mais cest un bon livre par bout. désolé,mais pour ceux qui aime les histoires longue et plate...je vous le conseille..Bonne Chance pi bonne nuit

    • commentaire
      2. 1993 - Jessie, 15 juillet 2006, 10:13, par wendy

      Roman interesant qui exploite bien les idées et les pulsions du maître. Au début j’avais du mal à rentrer dans le récit, mais progressivement l’histoire se fait plus compréhensible avec des scènes de plus en plus choquantes jusqu’au final effrayant. A conseiller aux personnes pas trop sensibles. 12/20

    • commentaire
      3. 1993 - Jessie, 15 juillet 2006, 10:17

      On peut se demander si un jour Mr King écrira un mauvais livre. La question reste sans réponse. Pourtant ce n’est pas faute de prendre des risques. Jamais un auteur n’aura abordé tant de sujets différents avec autant de brio. Cette fois c’est au tour des jeux sexuels, de la solitude, de l’enfermement, du monologue. Oui, du monologue, car ce livre est, à 80/90% un monologue intériorisé de Jessie. Ce sont les pensées de cette héroïne, prisonnière, enchainée à son lit, dans une cabanne paumée, dans un bled paumé, cernée de bruits bizarres, qui nous guident. Et pourtant on ne s’ennuie pas une seconde, bien au contraire, on est captivé. Car ce monologue se transforme souvent en un dialogue dans la tête de Jessie, et entre schizophrénie, flash-back et retour à la réalité, on oublie presque que l’on a à faire à un seul personnage menotté et prisonnier de ses mouvements. Et puis il y a ces questions dans sa tête, dans notre tête : Comment va-t-elle s’en sortir ? Et cet homme qui rode près de la maison, existe-t-il ?

      • commentaire
        1. 1993 - Jessie, 18 août 2006, 15:57, par Caro

        je suis tout à fait d’accord avec ce commentaire je n’aurais pas dit mieux !

      • commentaire
        2. 1993 - Jessie, 23 septembre 2006, 13:37, par mercedes

        sympa mais j’ai pas bocou accroché jmattendais à ce que la jessi fasse autre chose que tuer son mari en plus SK ne parle que des pensés et des souvenirs de Jessie

      • commentaire
        3. 1993 - Jessie, 7 juillet 2007, 01:17

        c’est ce qui rend l’histoire intéressante, si elle n’avait pas tué son mari, elle ne se serait pas retrouvée seule, perdue dans ses pensées, dans ses délires, sa parano, l’histoire aurait eu moins de sens..moi j’ai adoré car finalement, ça pourrait très bien arriver et que ferions nous dans ce cas là ? nous taillaider les veines ? en tous cas je suis sûre que je serais dans le même état d’esprit que Jessie..

        Shirley

    • commentaire
      4. 1993 - Jessie, 28 juillet 2006, 01:47, par saw24

      500 pages sur une femme attachée à son lit, pas une seconde de regret quand à l’achat de ce livre.... un chef d’oeuvre, c’est tout ce que je trouve à dire...pour moi, un de ses meilleurs

      • commentaire
        1. 1993 - Jessie, 27 septembre 2007, 21:49

        Ce livre est énorme !!! Il t’implique vraiment dans la situation effrayante de Jessie. Ecrire 500 pages sur une femme enchainé dans une chambre à un lit c’est très fort... Pour moi un de ses meilleurs livres en terme d’ambiance !

      • commentaire
        2. 1993 - Jessie, 24 février 2008, 22:21, par Daniel

        Tout à fait d’accord. Angoissant & fascinant

    • commentaire
      5. 1993 - Jessie, 14 août 2006, 20:42, par Misery mieux que Jessie

      Si vous voulez lire un vrai huis clos qui vous tiendra en haleine, optez pour Misery qui est bien plus efficace que Jessie

      • commentaire
        1. 1993 - Jessie, 23 mars 2008, 00:27, par piou piou

        ah je suis pas d’accord ; ’misery’ est l’un des livres du maitre que j’ai le moins aimé !!

        ’Jessie’ est un chef d’oeuvre !! la fin est terrifiante !! la première fois que je l’ai lu il devait etre vers les 1h du mat’ et j’avais trop la trouille !!

        cérieux écrire 500 pages sur juste une femme attaché à un lit !!!!!!! RESPECT !!! il y à que S.King pour faire ça !!!! :))

    • commentaire
      6. 1993 - Jessie, 26 août 2006, 17:27, par Marco

      J’ai d’abord hésité à acheter ce livre. Je me demandais ce que SK pouvais bien raconter pendant 400 pages sur une femme attachée à son lit. Et pourtant.. cette histoire est superbement bien écrite, on ne s’ennuie pas un moment. Du très bon KING.

    • commentaire
      7. 1993 - Jessie, 6 novembre 2006, 01:41, par peggy

      j’ai eu beaucoup de mal à accrocher. je dois même avouer que j’ai sauté qques pages. certains passages m’ont vraiment tenus en haleine mais c une minorité.
      je dois avouer que je n’ai pas bcp aimé ce livre.

      les trois derniers romans que j’ai lu (désolation, la peau sur les os et jessie) m’ont laissé dubitative. commencerai-je à ne plus apprécier le maitre ? ou alors est ce les romans les moins bons de son oeuvre ? je m’inquiète...

      • commentaire
        1. 1993 - Jessie, 1er décembre 2006, 20:38, par max

        comen ose tu dire ça ???nan jplésante c vré qe moi ossi g u du mal a le lire ms g été tré accroché par la fin. Par contr pr lé otr livr je pe pa tdir jlé é pa encor lu....

        Ms par pitié ne laisse pa tombé stephen king !!!tu doi absolumen lire d lire tel qe "Ca", "dead zone", "le fléau", "marche ou crève" ou "rage" é il y en a plin dotr !!!!

      • commentaire
        2. 1993 - Jessie, 4 septembre 2007, 01:10

        Jamais trop bien compris pourquoi la critique avait éreinté ce livre. Soit disant que le King ferait passer un "lourd message féministe" avant l’histoire proprement dite. Perso, j’ai accroché à l’histoire au point de ne pas lacher le livre avant de l’avoir terminé. Vivement le film anoncé avec Nicole Kidman.

    • commentaire
      8. Jessie, 13 mars 2008, 14:23, par elodie

      je n’est pas pu finir le livre car il y a beaucoup de description et c’est assez long malgré le scénario plutôt original domage qu’il n’y est pas plus d’action...malgré ça ceci reste un bon livre de stephen king

      • commentaire
        1. Jessie, 14 mars 2008, 19:48, par shehasnotime

        Je viens juste de visiter ce site - Pour moi, Jessie reste le seul livre de Stephen King en ma possession que je n’ai pas réussi à finir - peut être trop ’viande" - Par contre je suis une inconditionnelle de Salem, et de "Talisman" (écrit en co-auteur avec Peter Straub)

    • commentaire
      9. Jessie, 7 avril 2008, 13:04, par pat59

      Moi j ai aimer lire ce livre il va tres vite a lire en plus l histoire est assez original qui n a pas eu ce genre de phantasmes etre attacher au lit un mesdemoiselles !!!

    • commentaire
      10. Jessie, 12 avril 2008, 09:51, par moebar

      Un roman bien claustro, c’est loin d’être le meilleur, mais il faut le faire au vue de l’histoire. Remarquable. Mais il n’accrochera certainement pas tout le monde

      • commentaire
        1. Jessie, 12 avril 2008, 15:29, par MICK

        moi je le trouve super !! surtout quand elle se reveille et qu’elle voit la forme au fond de la chambre brrrrrrrr !

      • commentaire
        2. Jessie, 20 octobre 2008, 13:34, par audrey

        J’ai adoré Jessie, c’est un de ses meilleurs livres. Ecrire 500pages sur une femme attachée à son lit c’est génial.Du début à la fin pas une seule fois j’ai baillée en le lisant....Une seule chose à dire GENIAL !!!!

      • commentaire
        3. Jessie, 21 janvier 2009, 18:13

        La 1ère fois que j’ai commencé à le lire, je me suis tellement ennuyée, que je ne l’ai même pas terminé. La 2ème fois, je l’ai fini.
        Vraiment très peu d’actions ; les paragraphes faisant intervenir toutes les personnalités qui composent l’esprit de Jessie, sont bien trop longs...
        Le "meilleur" de ce roman se passe à la fin.

      • commentaire
        4. Jessie, 11 mars 2009, 23:09, par marock

        je crois aussi qu’ecrire tt un roman avec le protagoniste ds une situation fixe,releve du summum de la maitrise de l’ecriture. la projection des peurs intimes de l’etre humain se materialisent ds les situations de tensions extremes. c un livre que je conseille a tt le monde. desole mais je suis devenus accros a S.K ; je dois dire qu’il m’aide ds la vie de tous les jours. merci M.STEPHEN KING.

    • commentaire
      11. Jessie, 3 mai 2009, 18:00

      quand vous etes immobilisés,seul dans un coin reculé, avec un taux elevé d’adrenaline dans le sang ,tout est envisageable. la seule issue est de faire la politique de l’autruche, en plongeant au fin fond de votre esprit ; et surtout en evitant une fois la nuit tombé de regarder la partie de la chambre non eclairée par la lune.

      livre naturellement excellent comme tt le reste.

    • commentaire
      12. Jessie, 16 août 2011, 21:08

      du bon et du moins bon.j aurais préféré cette histoire en nouvelle.la c etait un peut long.j ai parfois eu l impression qu il cherchait a meubler.ça reste pour l instant le moins bon que j ai lu,meme si il m a pas laissé indifférent

    • commentaire
      13. Jessie, 27 octobre 2011, 00:52, par Lemke

      C’est un des mes préférés ! Une femme menottée à son lit dans un endroit isolé, près du cadavre de son mari. Son combat contre la folie et les mauvais souvenirs d’enfance. Il y a une histoire dans l’histoire et la correspondance avec Dolores Claiborne est géniale ! Mais qui est cet être qui observe Jessie dans la pénombre ? On va crescendo dans l’angoisse la plus totale.

    • commentaire
      14. Jessie, 23 janvier 2013, 14:07, par marie

      effectivement des longueurs mais que l’on pardonne car au delà du suspens l’histoire et c’est en cela qu’une nouvelle ne s’y préterait pas, est prétexte à une véritable introspection (psychanalyse ?) de l’héroïne, victime dans sa jeunesse de..... (à découvrir) - comme une renaissance à l’issue de ce qu’elle subit, attachée - et stéphane King dans ce récit fait échos à un autre de ses livres "dolorès claiborne" - dans plusieurs passages il lie les 2 histoires, tout comme dans "dolorès claiborne" il fait allusions aux événements de "Jessie"... une construction de l’histoire admirable et troublante

    • commentaire
      15. Jessie, 21 mars 2015, 14:19, par Lisacandy

      Il fait parti des bons livres de SK. C’est psychologique, angoissant à l’extrème. Ambiance du même type que "Cujo" ou encore "La petite fille qui aimait Tom Gordon".

    • commentaire
      16. Jessie, 27 juin, 21:55, par Gina.L

      Un huis-clos terrifiant... cauchemardesque.

  • REDIGER UN AVIS


    Formulaire pour saisir votre avis
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    Qui êtes-vous ?