Stephen King

24547 vues

Histoire de Lisey (Lisey’s Story)

Stephen King

2007

  11 votes

Thème : Bibliographie de Stephen King

Résumé Histoire de Lisey (Lisey’s Story)

Le livre de Stephen King qui parle de sa mort et d’après

Histoire de Lisey (Lisey's Story) Histoire de Lisey (Lisey's Story) Histoire de Lisey (Lisey's Story) Histoire de Lisey (Lisey's Story) Histoire de Lisey (Lisey's Story) 2007 - L'histoire de Lisa (Lisey's Story)

Titre original : Lisey’s story
Date de sortie aux USA : 24 octobre 2006
Date de sortie en France : 03 septembre 2007
Dédicace :
Genre : Fantastique
Un très bel article parlant du livre Histoire de Lisey et de Stephen King
Avis : 8/10 (Peut-être le roman le plus personnel et puissant de Stephen King, Histoire de Lisey développe l’idée de la créativité, les tentations de la folie et le langage secret de l’amour...)

Résumé du livre

Pendant vingt-cinq ans, Lisey a partagé les secrets et les angoisses de son mari. Romancier célèbre, Scott Landon était un homme extrêmement complexe et tourmenté. Il avait tenté de lui ouvrir la porte du lieu, à la fois terrifiant et salvateur, où il puisait son inspiration. À sa mort, désemparée, Lisey s’immerge dans les papiers laissés par Scott, s’enfonçant toujours plus loin dans les ténèbres qu’il fréquentait…


La presse américaine a dit au sujet de Histoire de Lisey

« Une méditation audacieuse sur le processus créatif, un recoupement remarquable des différentes veines du talent de King : sensibilité des essais autobiographiques, profondeur de l’analyse, suspense des nouvelles, et terreur psychologique des romans. » The Washington Post.

Mots clés choisis et en rapport avec "Histoire de Lisey"

Nous vous présentons en quelques mots de vous guider vers des éléments en rapport avec le roman présenté.

|Histoire de Lisey | Tabitha King | Stephen King | Accident de Stephen King | Mort | Tours sombres | Roman | Critiques des lecteurs

7 image(s) de Histoire de Lisey (Lisey’s Story) de Stephen King

  • AVIS (38)

    Messages

    • On ne retrouve pas la magie de Ca ou du Fléau (pour ne citer qu’eux), c’est une histoire où j’ai eu du mal à entrer et du mal à suivre ses "petits cailloux" de conteur. Après un certain temps (un temps certain) d’adaptation, j’ai fini par être accrochée et par me laisser emportée par ce langage toufument inhabituel et cette histoire quand même un peu capillotractée ... Une 2° lecture ne me fera pas crier au génie mais me permettra sûrement de mieux apprécier ce roman surprenant.
    • J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman. Bien sûr, les 200 premières pages sont difficiles à comprendre et à suivre. On se damnde où Stephen King vous nous amener. On se croirait presque dans une autobiographie, et puis la magie opère. On entre dans l’univers, je dirais les différents univers, avec un plaisir, une peur aussi, incroyable.
      Je prends ce livre pour une oeuvre majeure, d’un auteur qui c’est souvent ces dernières années au classique du roman fantastique.
      Il nous prouve ici, qu’il est un écrivain majeur de la littérature en général. Qu’il a des peurs, peu différentes de chacun, lorque nous vieillissons. La mort, l’après mort, l’au-dela peut-il nous rendre éternel, le passé d’un père dément, d’un frère aimé et aimant et toutes les conséquences d’une jeunesse pleine de secret. Que j’aime, et en plus, c’est écrit avec un style lent, descriptif, facile et pourtant par moment difficile à saisir. C’est raconté en prenant son temps, et il faut le lire de même.
      Je le conseillerai plutot à des lecteurs un plus mature, car on y parle de choses qui ne nous interresse moins à 20ans.
      Insomnie parlait déjà de la vieillesse, bah ici on saute le pas.
      En plus la fin, je dirais même les fin(s) sont parfaites.
      Bravo à Stephen King.
    • C’est un très bon roman mais la traduction laisse vraiment a desirer. Je l’ai lu en anglais d’abord et ensuite en français et je me demande encore comment ceux qui l’on lu seulement en francais puisse y comprendre un traitre mot. par exemple certain mot ’’spécial’’ n’avait pas besoin detre changé (Na’ya Lune=Boo’ya Moon) Le jeux de mot avec MIRALBA aussi laisse a desirer surtout si l’on sait qu’en anglais c’est SOWISA ("strap on whenever it seems appropriate," accorche toi quand sa semble approprié) bref un excellent roman mais meilleur en anglais.
      • Si tu es d’accord et vu ta maitrise de l’anglais, serais tu d’accord pour me traduire des textes courts parlant de Stephen King.
        Si c’est oui, tu peux prendre contact avec moi avec mon adresse mail en bas du site.
        Merci d’avance.
      • Il y a dans ce roman bon nombre de choses qui, si elles n’avaient pas été traduites, auraient perdues de leur sens, et le lecteur également...
        la traductrice a fait certains choix, pas forcément évidents pour les lecteurs, mais après une petite période d’habilitation, on s’y fait et on s’y prend vite...
        La traductrice a fait une très bonne & judicieuse traduction !
        Lisey’s Story est rempli de champs lexical & expressions nouvelles, inventées... bonne chance pour les mettre en français.
        Je suis convaincu que la traductrice a su parfaitement rendre l’univers du roman, et ce avec BRIO ! Mais ce n’est que mon avis...
        Honnêtement, penses tu que aurais tu pu faire aussi bien ? Mieux ?
        Mais comme toujours, bon nombres de lecteurs se plaigneront de "mauvais choix" de la part des traducteurs...
        Si tu cherches certaines explications sur comment elle a procédé, sur certaines expressions, tu peux les trouver sur le forum du Club Stephen KING LILLE...

        Voir en ligne : site du CSKL

    • Enthousiasme brimé... Voilà comment résumer... Et qu’y a-t-il de pire que l’enthousiasme brimé ? Je vous le demande... Comment ne pas être sévère quand le souffle de l’esprit de sac d’os s’amenuise au fil des pages... Une fois n’est pas coutume, l’ébauche a précédé le chef d’oeuvre !
    • après avoir lu cellular qui m’avait vraiment beaucoup décu, quel plaisir de retrouver King en pleine forme ! il faut un peu s’accrocher au debut mais je me suis très vite laissée prendre par ce livre à differentes facettes (les souvenirs d’enfance de Scott, Na’ya Lune...) je ne le conseillerai pas comme première lecture à quelqu’un qui n’a jamais lu de Stephen King mais c’est un vrai régal quand on connait dejà bien l’univers de King.
      • Histoire de lisey est tout de même un des roman roman de king les plus étrange,car aborder l’amour pure et dure n’est pas vraiment son style,mais bon parfois le changement est bon,.
        Au fur et à mesure de l’histoire je me suis tout de même accomoder et plonger entièrement dans le roman.
        Comme à son habitude le MAÏTRE nous a réjouis avec des instants dramatiques voir cauchemardesque.
        Malgré un départ lent et fastidieux, au bout du compte king nous a servis un chef d’oeuvre donc lui seul connait les ingrédients.
        Grand merci à toi sai king.
    • Avant d’émettre mon avis sur ce dernier roman de Stephen King, je tiens à préciser que je suis un lecteur assidu de cet auteur et l’apprécie énormément. Mais qu’il est loin le temps de sa splendeur ! Simetierre, Ca, Le Fléau, notamment. Les ratages étaient peu nombreux. Mais là, cela a été une vraie torture de lire ce roman. L’écriture est mièvre, peu inspirée, beaucoup de redites et l’histoire est peu passionnante. Avec ce changement radical de genre (amour, fantastique et poésie), j’attendais à être surpris. Où est l’inspiration ? Qu’a t’il voulu raconter ? La difficulté de faire son deuil ? Je veux bien... mais pas de cette façon. Une grande déception comme le sont souvent ses derniers livres. La veine s’est elle tarie ? Je n’espère pas. J’ai tant rêvé et frissonné. Reviens-nous !
      • C’est vrai, le début est un peu difficile, il faut s’accrocher. Mais le reste de l’histoire est vraiment prenant, et on passe d’un style littéraire à un autre avec beaucoup de plaisir. Et je ne suis pas d’accord avec la critique précédente : SK n’est pas en panne d’écriture, son style évolue avec l’âge (à mon avis en qualité).
    • époustouflant !! de l’art !! du stephen king !!!
      • ça me rassure, je me sens moins seule ! J’ai également eu un mal fou à rentrer dans le bouquin, les premiers chapitres sont tellement remplis de langage codé et de mélange d’époque que j’ai eu peur pour la suite. Mais une fois passé cela c’est génial et j’ai du mal à décrocher (encore une centaine de page à lire)... Du grand King que je n’avais pas lu depuis longtemps
    • J’ai vraiment adoré ce roman, je garde également le sentiment de lire un sorte d’autobiographie. Il nous permet véritablement d’entrer dans son univers, je dirais même dans son subconscient et c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai partagé ses pensées les plus douces, les plus tristes et ses peurs. Je trouve que ce livre traduit tout cela avec une grande force qui parfois même m’a bouleversé au plus profond de moi.S’il fallait comparer ce roman à un autre, je ne pourrais que citer Sac d’os mais je crois qu’au fond ils ne sont pas réellement comparable car l’Histoire de Lisey fait ressentir, pour moi, des sentiments beaucoup plus fort, mais peut être parce que cela fait longtemps que j’ai lu Sac d’Os. Comme c’est dis dans une précédente critique, je le conseillerai également à des lecteurs matures et j’aurais tendance même à penser qu’une femme y sera plus sensible, mais ce n’est que mon opinion.
      En tout cas, Bravo et merci à Stephen King de m’avoir transporter dans son monde à travers les pages de ce magnifique livre.
    • Je suis toujours Stephen King de très près et mis à part Le Talisman, que je n’ai pas réussi à terminer, j’ai tout lu et ratalu de lui.
      Et honnêtement, 9 fois sur 10 je suis littéralement enchanté.
      Mais là, pas moyen.
      Je n’ai pas réussi à dépasser les 30 premières pages, malgré de multiples tentatives. La traduction me hérisse le poil.
      Mais pourquoi pourquoi pourquoi est ce que ce n’est pas Olivier Desmond qui s’en est chargé ????!???
      La sortie de Blaze fut un baume magique sur mon petit coeur meurtri de fan.
      Je serais prêt à me traîner à genoux de Derry à Paris pour que le Sieur Desmond daigne retraduire le livre...
    • Au début ce livre est effectivement dur à comprendre.
      Mais lorsque je comprends enfin la signification des nards de sang, nard fin, La Mare, Na’ya Lune..., il est trop tard, et la magie Stephen King me propulse dans une histoire fantastique et pour rien au monde je veux laché ce toufu livre, qui me paraissait si complexe.
      Le coeur palpipant je me régale à chaque toufu page, jusqu’à la dernière...Et là décéption, car ce roman magnifique est bien fini !
    • très bon livre avec un début assez complexe mais ensuite on est transporté dans ce superbe roman du très bon king
    • Une oeuvre d’art. Mais que fait ce livre en tête de gondole au supermarché ?
      Un livre tellement fort que je ne le conseille à personne à l’aveuglette.
      Certains éléments un peu vulgaires de la traduction m’ont gêné : "toufu" !! bof bof, on pouvait trouver mieux, mais on va pas demander la traduction à Baudelaire, dommage. Cependant ce travail de traduction est à saluer, car certainement d’une grande complexité.
      S’il fallait ne retenir qu’un seul Stephen King, ce serait celui-là.
    • ce livre est tt simplement d’une profondeur abyssale. c GENIAL ; d’ailleurs je n’arrive pas a comprendre certaines personnes retissantes. je suis un modeste fan de Stephen King. j’ai a mon actif 35 de ses oeuvres je n’ai jamais ete decue. mais j’estime que certaines oeuvres sont plus destinées a des personnes matures. je cite CHANTIER,histoire de lisey,jessie ;insomnie ;reves et cauchemars...... je vous rassures je n’ai que 22ans. mais lire CHANTIER, LE FLEAU, sac d’os..... a 14ans c sur que sa n’aura pas la meme saveur. vrai ou faux ?......
    • C une livre est magnifique ça ressemble à une lettre d’amour à un testament aussi mais tel qu’on en à jamais vu,c’est très personnel on à vraimment l’impression de plonger dans son univers ;que les pseudos intellectuels qui le critquent ou l’ignorent lisent ce bouquin ça leur clouras le bec !a mon avis on parleras beaucoup de ce livre,quand il ne sera plus et là je dis : longue vie au roi !tout le monde n’aimeras pas c’est un livre profond et très triste,quand je l’ai fini jme sui dit : déjà ? en tout cas il ma laissé une très forte impression !!!
    • Le début est étrange, j’ai eu du mal à accrocher et finalement, je l’ai bien aimé.
    • Après avoir essayé plusieurs fois de lire la traduction française, qui est -à MON sens- mauvaise, je me suis mis à la version anglaise, et là, force m’est de reconnaître que ce livre est un enchantement : mais Nadine Gassié, la traductrice, linguiste peut-etre émérite, n’est pas un écrivain. Sa traduction manque de fluidité, et certains de ses néologismes "nourricturne" pour traduire le simple "night food" sont laids, malvenus, et rendent la lecture hoquetante, sans aucune fluidité. Dommage que William Oliver Desmond, le traducteur attitré de Stephen King depuis des années, ne s’y soit pas collé !
    • J’ai entamé ce livre fin 2009 et abandonné au bout de 40 ou 50 pages.
      Je l’ai réentamé cette année : les 130 premières pages sont très longues mais une fois passées le livre devient passionnant. je l’ai lu avec beaucoup de plaisir même si certains mots du vocabulaire comme toufu ralentisse la lecture. Idem pour certaines traductions un peu ridicule à mon goût (l’arbre miam miam ???).
      L’histoire de Lisey reste un bon livre, bien sûr loin du stephen king auquel on est habitué mais tout auteur évolue.
      A lire
    • Très mal traduit ce qui gâche beaucoup de choses. Histoire de Lisey reste très émouvant, vraiment ce livre m’a rendue triste.
    • Ce livre est génial ! La traduction est au contraire très recherchée, précise, assumée, j’aime beaucoup. Beaucoup d’espoir et d’amour à chaque ligne. GENIAL !
    • Je trouve aussi que la traduction est très bonne et judicieuse. L’histoire est merveilleuse, à la fois triste et pleine d’espoir, j’adore cette idée d’un ailleurs mais chut.. Je n’en dis pas plus.
    • Je ne l’ai pas lu, mais je vois que c’est la nouvelle traductrice Nadine Gassie, donc je ne commence même pas, elle me dégoute de mon auteur préféré. :-(
      Je vais plutôt chercher des anciens que je n’aurais pas lu.
    • Cette histoire qui raconte une mort raconte aussi beaucoup de choses de la vie. L’inquiétante menace qui plane sur l’être qu’il aime le plus au monde. La mort, qui n’est pas le néant, va interagir avec la vie...
      La traductrice N.Gassie a fait du bon boulot surtout avec les mots "inventés" qui sont peu faciles à traduire. "Naya Lune" c’est mignon... Avec ce roman on part pour un ailleurs pour mieux revenir à la vie.
REDIGER UN AVIS
Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En relation avec Histoire de Lisey (Lisey’s Story)