2724 vues

Cycle : Les Fourmis

Bernard Werber

Lien vers la présentation de l’auteur.

JPEG - 16.3 ko
Les fourmis

Quatrième de couverture

Les Fourmis


Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d’individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires... Ses armes aussi. Terriblement destructrices.
Lorsqu’il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle entomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu’il va à leur rencontre.
À sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces « infra-terrestres », au fil d’un thriller unique en son genre, où le suspense et l’horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses.
Voici pour la première fois un roman dont les héros sont des... fourmis !

Le Jour des fourmis


Sommes-nous des dieux ? Sommes-nous des monstres ? Pour le savoir, une fourmi va partir à la découverte de notre monde et connaître mille aventures dans notre civilisation de géants.
Parallèlement, un groupe de scientifiques humains va, au fil d’un thriller hallucinant, comprendre la richesse et la magie de la civilisation des fourmis, si proche et pourtant si peu connue.
On est comme aspiré par ce roman qui se lit d’une traite. Sans s’en apercevoir, pris par le suspense et la poésie, on reçoit toute sorte d’informations étonnantes et pourtant vraies.
Après le succès international de son premier livre, Les Fourmis, Bernard Werber s’est imposé comme l’inventeur d’un nouveau style de littérature, à cheval entre la saga d’aventure, le roman fantastique et le conte philosophique.

Le Jour des fourmis, traduit en 22 langues, couronné du Grand Prix des lectrices de Elle, a été mis au programme de certaines classes de français, de philosophie et même de... mathématiques. Bien au-delà du thème des fourmis, il s’agit là d’un vrai livre initiatique qui nous oblige à réfléchir sur notre place dans l’univers.

La Révolution des fourmis


Que peuvent nous envier les fourmis ? L’humour, l’amour, l’art. Que peuvent leur envier les hommes ? L’harmonie avec la nature, l’absence de peur, la communication absolue.
Après des millénaires d’ignorance, les deux civilisations les plus évoluées de la planète vont-elles enfin pouvoir se rencontrer et se comprendre ?
Sans se connaître, Julie Pinson, une étudiante rebelle, et 103’, une fourmi exploratrice, vont essayer de faire la révolution dans leur monde respectif pour le faire évoluer.
Les Fourmis était le livre du contact, Le jour des fourmis le livre de la confrontation. La Révolution des fourmis est le livre de la compréhension.
Mais au-delà du thème des fourmis, c’est une révolution d’humains, une révolution non violente, une révolution faite de petites touches discrètes et d’idées nouvelles que nous propose Bernard Werber.
À la fois roman d’aventures et livre initiatique, ce couronnement de l’épopée myrmécéenne nous convie à entrer dans un avenir qui n’est peut-être pas seulement de la science-fiction...

1 image(s) de Cycle : Les Fourmis de Bernard Werber

  • AVIS (5)

    • commentaire
      1. Werber, coffret de 3 volumes : Les Fourmis - Le Jour des fourmis - La Révolution des fourmis , 10 septembre 2006, 20:46, par Francky

      Je ne vais sans doute pas me faire des amis, mais je me lance. Je précise tout de même que je n’ai lu que le premier tome. Grosse déception, les personnages sont peu réalistes, leur psychologie inexistante (si l’on peut parler de psychologie pour des fourmis). Biensur, on peut saluer Werber pour l’originalité de son histoire, mais on a vraiment l’impression de lire une histoire écrite par un collégien de sixième, même si le style n’est pas si mauvais que ca. Ce qui m’a le plus impréssionné est la fin : totalement absurde. Je conseillerai néanmoins ce livre, pour ce rendre compte du talent d’auteurs comme Stephen King (Ce livre pourrait être un étalon de la médiocrité).

      • commentaire
        1. Werber, coffret de 3 volumes : Les Fourmis - Le Jour des fourmis - La Révolution des fourmis , 24 décembre 2007, 16:18, par Aaricia

        Je ne suis pas d’accord avec cette critique. Tout d’abord ce livre est fantastique donc peut importe la vraisemblance des personnages. Ensuite je le trouve très interessant, divertissant. Bémol : le tome 1 est bon, le tome 2 bon mais moins bien et le 3 encore moins bien que le 2. A vous de juger !

      • commentaire
        2. Werber, coffret de 3 volumes : Les Fourmis - Le Jour des fourmis - La Révolution des fourmis , 22 janvier 2008, 13:01, par kimox

        j’ai pas aimé. Tout simplement. Mais bon, à quoi bon en débattre ?? A chacun ses gouts ... point final.

    • commentaire
      2. Werber, coffret de 3 volumes : Les Fourmis - Le Jour des fourmis - La Révolution des fourmis , 9 juillet 2009, 19:25, par Aaricia

      Un livre fantastique peu réaliste ? ... ouais d’un côté c’est un peu normal. Pour ma part je dois dire que j’ai beaucoup aimé le tome 1 des fourmis, un peu moins le tome 2 et encore moins le tome 3 (si on le lit pas on ne se porte pas plus mal). Bernard Werber est le contraire du vin avec le temps il est de moins en moins bon !
      Les fourmis tome 1 sont à lire, n’hésitez pas !

    • commentaire
      3. Werber, coffret de 3 volumes : Les Fourmis - Le Jour des fourmis - La Révolution des fourmis , 11 juillet 2009, 18:21, par celinette

      Pour ma part, j’ai lu la trilogie il y a quelques années déjà, mais je suis plutôt d’accord avec le dernier commentaire : niveau psychologie des personnages, on a vu mieux ; d’ailleurs, ça se retrouve dans à peu près tous les livres de BW. A mon avis, même s’ils sont classés sous l’appellation "roman", je crois que ses livres lorgnent davantage du côté scientifique et culture générale. Deux livres à lire de lui (surtout pour ceux qui n’ont pas aimé "Les Fourmis") : "Le père de nos pères" et "L’Encyclopédie du savoir absolu et relatif". C’est mieux écrit, et on apprend plein de choses intéressantes. Mais pour avoir lu presque tout de BW au fil des années, je suis quand même obligée de reconnaître qu’en effet, il tourne un peu vinaigre.

  • REDIGER UN AVIS


    Formulaire pour saisir votre avis
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    Qui êtes-vous ?