Jean-Michel Pailherey

3910 vues

Chez Ruquier deux fans de stephenking999

Jean-Michel Pailherey

2006

  1 vote

Thème : On en parle

Résumé Chez Ruquier deux fans de stephenking999

Passage de l’émission "on a tout essayé" avec Laurent Ruquier pour parler de "Cellullaire"le 13 Mars 2006 avec deux invités du site

Passage à l’émission "on a tout essayer"

Tout savoir sur le livre Cellulaire

Ce qu’il faut dire, c’est que l’on a été très bien reçu.

L’émission m’avait envoyé un taxi à mon travail, et un copain avait pu m’accompagner.

Arrivés au Moulin Rouge, à côté du vrai moulin, on nous a fait entrer par la grande porte pendant que les spectateurs attendaient sur le côté pour participer et se demandaient : "mais c’est qui ces VIP ???"

Ensuite une jeune fille, un casque autour de la tête, dont j’ai oublié le nom, j’étais un peu perdu, nous a mené dans une loge.

Là j’ai rencontré "le Doyen" qui lui aussi avait répondu à l’annonce. On a discuté, on a parlé de Stephen King, du site, de livres...

La personne qui nous avait contacté était également présente, il nous a raconté ce qui allait se passer et nous raconta que c’était Laurent Ruquier qui avait demandé à recevoir des fans de Stephen King plutôt que des éditeurs ou journalistes qui disent tout le temps la même chose.

Puis on nous a apporté du champagne, la grande classe.

Alors chacun à notre tour, on nous a amené au maquillage. J’avoue que c’était la première fois que l’on me mettait autant de produits. C’est magique, tous les défauts disparaissent. J’étais à côté de Isabelle Nanty, quel honneur, je rencontrais une actrice du film Amélie Poulain. Pas mal.

Et le grand moment est arrivé, on nous a mis les micro, montré où il fallait s’asseoir et hop, vous avez les images...

Plus tard, nous avons parlé à Jérome Bonaldi que je regardais à "Nulle part ailleurs" voilà quelques années. Laurent Ruquier entre deux portes, très gentil, m’a même signé un autographe. Royal.

Et pour finir le taxi pour retourner au travail.

Quelle journée.

stephenking999

0 image(s) de Chez Ruquier deux fans de stephenking999 de Jean-Michel Pailherey

  • AVIS (6)

    Messages

    • Voilà l’émission entière du passage des fans sur France 2. A vous de voir.
      • Je trouve que vous avez été très courageux d’affronter de tels préjugés sur la question.
        Je ne savais pas par contre que King avait acheté la voiture qui avait provoqué son accident ; si jamais vous avez un lien qui mène à cette anecdote, j’aimerais bien. Signe d’un esprit dérangé ? Je ne crois pas. Je vois ça comme le regard philosophique face à la machine, face à ce bout de ferraille qui aurait pu lui causer la mort. Ce peut être aussi une façon de toucher l’esprit de celui qui tenait le volant à ce moment-là. Je ne tente pas de légitimer ce geste, je le comprends.
        Quant à madame Cochin, il me semble hélas qu’elle représente une bonne majorité de la lectrice française moyenne qui se rétracte face à la peur. Brr, n’est-ce pas ? Stephenking999 (le monsieur qui a des lunettes) s’en est bien tiré, même si son argumentation fut une déception. Allez soyons fous ! Voilà ce que j’aurais proposé comme réponse à madame Cochin qui n’aime pas les films d’horreur car - je cite - "l’art doit ou bien faire réfléchir ou bien faire rêver et que le film d’horreur ne fait rien de tout ça". Bien au contraire. Sauf que Stephen King est tout sauf un romancier d’horreur. Cette étiquette n’est qu’un slogan destiné à attirer je ne sais quels assoiffés de sang, à considérer qu’ils existent. Madame Cochin, les récits de King nous permettent non pas de prôner la violence en nous vomissant des tripes, mais elle nous permet de la COMPRENDRE. Quand vous voyez des morts "réelles" comme vous dites à la télévision, vous ne comprenez pas souvent les raisons qu’il y a derrière. King vous les explique très clairement.
        Maintenant, madame Cochin, soyons philosophes quelques secondes : Les contes de Perrault ou des frères Grimm que vous devez lire à vos enfants le soir avant qu’ils ne s’endorment, sont CENT fois plus malsains que les récits de King. Quelle est votre plus grande peur, madame Cochin ? Je vais vous donner la mienne : ne plus trembler me terrifie. Ne plus avoir peur, vous saisissez ? Parce qu’un être qui n’a peur de rien n’est pas un être humain, et que la peur est essentielle, elle nous rend plus humain à la condition seule que chacun de nous devrait comprendre POURQUOI on a peur de telle ou telle chose. C’est le sujet de toute la littérature fantastique, surtout lovecraftienne, dans laquelle s’inscrit King : appréhender la mort et la comprendre. Il me semble que vous n’avez pas compris POURQUOI vous aviez peur ce que vous voyez tous les jours. La seule différence, c’est que vous n’auriez jamais eu le courage d’acheter une voiture qui vous a renversé. Vous repoussez la peur parce que vous voulez la renier. Quelle belle impasse, quelle belle utopie n’est-ce pas ? Qui dit utopie dit surnaturel (je parle à l’autre femme qui n’aime pas le côté fantastique qui n’a RIEN à voir avec la science-fiction). La science-fiction est une allégorie de la réalité, c’est même souvent une littérature prophétique. Lisez Marche ou crève, parce que vous marchez déjà à la télé, vous êtes une promeneuse qui veut renvoyer balader ? Mais dansez donc si ça vous chante ! Sauf qu’au loin, dans son Maine natal, King est sûrement en train de ricaner devant cette si belle danse. La danse macabre de la télévision moderne ?
        Bien à vous,
        Otis Domino
    • Voilà une petite description de mon passage à l’émission, pour ma mémoire et pour vous donner un peu plus de détails que ce l’on voit.
    • si je croise Perrie Cochain, je la tue.
      déja abituelement elle n’est pas sympa avec les invités mais alors là ! elle devrait garder ses remarques pour elle.
    • Ma note nulle ne s’adresse pas aux "fans" mais à l’émission qui, comme d’habitude, s’attache plus à la forme qu’au fond.
      Une fois de plus, c’est du vent, du vent et du vent.
      C’est pas nouveau, SK n’est toujours vu en france QUE comme un écrivain gore pour ado en mal d’émotions, avec tout le côté péjoratif du terme, alors que, même si on n’aime pas ses histoires, c’est un des meilleurs conteurs d’histoire du 20° siècle.
      Mon préféré à moi, c’est Fléau (ex-aequo avec Différentes Saisons), et ces deux livres font que je lui pardonne tous les nanars qu’il a pu écrire.
REDIGER UN AVIS
Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En relation avec Chez Ruquier deux fans de stephenking999