Stephen King

19550 vues

22/11/63

Stephen King

2013

  61 votes

Thème : Bibliographie de Stephen King

Résumé 22/11/63

La rencontre ce jour du 22/11/63 entre Stephen King et de John Fitzgerald Kennedy

22/11/63 22/11/63 22/11/63 22/11/63 22/11/63 22/11/63 22/11/63 22/11/63 au salon du Livre ©F. Tripet

Titre original : 11/22/63
Date de sortie aux USA : 8 Novembre 2011
Date de sortie en France : 01 Mars 2013
La série adaptée avec James Franco : 11/22/63
Dédicace : Pour Zelda. Hé, pépette, bievenue à la fête
Traductrice : Nadine Gassie
Nombre de pages : 937
Genre : Fantastique
Ma note : 09/10
Avis : Il s’agit d’un bon Stephen King. Ce 22/11/63 est un moment unique dans l’histoire américaine. On arrive à croire à son histoire, à ses personnages et à la situation pourtant invraisemblable du retour dans le temps.
Au niveau style, c’est très simple, pas de grandes phrases, c’est facile à lire, malgré la longueur du livre, plus de mille pages.
Le passage des années 2010 aux années 1960 est vraiment bien réalisé. Pas de portable, d’internet à cette époque, le héros qui au début à du mal à s’habituer, s’y fait rapidement.
Stephen King est entré dans le monde très fermé des grands écrivains, au même titre qu’un Steinbeck (dont les références sont nombreuses) d’un Philip Roth ( "Le Complot contre l’Amérique" est aussi un roman mêlant fait réel allant vers l’absurde avec Charles Lindbergh en président des USA) ou d’un Richard Ford.
Il devient un miroir de son époque, avec un style, mais aussi un regard aiguisé sur l’Amérique de maintenant et sur l’Amérique passée, aux multiples visages.
Il compare par la voix de son héros les deux époques ; pas de chômage, tout est possible comme avoir des diplômes rapidement, la pilule est absente, la pauvreté et le racisme sont très présents, aucune époque n’est parfaite...
On est magnifiquement immergé dans ses années 60 et pour nous français, on n’est pas perdu et rien que ça, chapeau M. King !!!
Pour finir, je comprendrai la partie des lecteurs qui attendent toujours un Stephen King horrible, fantastique et gore par moment, cette fois-ci ce n’est pas cela, et montre les multiples facettes de Stephen King qui je pense, malgré son âge, n’a pas fini de nous étonner.

*****

Merci tout d’abord à Albin Michel qui a écouté les lecteurs de Stephen King et a fait qu’un seul tome de 22/11/63 au lieu de 2 tomes comme pour Dome.
Nous avons aimé les deux retours cartonnés avec pour l’un, le descriptif du roman, et pour l’autre, une photo et un descriptif succinct de Stephen King.
Nous avons aimé également l’épaisseur du papier des pages, très fin, qui fait que le livre est transportable et ne fait pas un poids pas possible.
Par contre, cela oblige à faire attention en tournant les pages et éviter de les déchirer.
En rapport avec un autre roman de Stephen King
Page 263. : Harry n’aura pas été vivre chez son oncle et sa tante à Haven.
Prix gagné : Mystery / Thriller Times Book Prizes 2012
Sélectionné parmi les 10 meilleurs livres de l’année 2011 Par The New York Times, The Washington Post et USA Today
Ils ont dit :
L’œuvre d’un génie ! Time Magazine
Colossal, généreux, passionnant... La quintessence du talent de King. Miami Herald
Un véritable magicien du roman... Une des plus formidables histoires de voyage dans le temps depuis H.G.Welles. New York Times.

Résumé du livre

Il s’agit de l’histoire d’un homme qui voyage dans le temps pour éviter l’assassinat de JFK, John Fidzgerald Kennedy


Stephen King raconte 22/11/63 par stephenking999

La fin alternative de 11/22/63 à découvrir :

StephenKing.com - 11/22/63 Alternate Ending

9 image(s) de 22/11/63 de Stephen King

Quelques mots au sujet de"22/11/63"

Stephen King avec 22/11/63 raconte l’assassinat de JFK grace à un voyage dans le temps. L’ histoire des USA avec cet assassinat est un roman qui retrace une é^poque de la jeunesse de Stephen King. Il parle avec sagesse de cette période de l’Amérique où tout était possible.

  • AVIS (18)

    Messages

    • Ce livre est-til sorti en France ? je ne le trouve pas.
    • Livre pas encore sorti en France en français hélas ! c’est écrit en haut du résumé,encore+haut y a l’icône de la fnac à cliquer,on peut donc l’avoir mais en anglais.
    • Je suis en ce moment entrain de lire ce livre (j’ai lu un peu plus de 100 pages) et ça s’annonce vraiment très très bon !
      C’est vraiment très bien écrit (bon en même temps c’est du Stephen King hein !), c’est la première fois que je lis un livre en VO et je pense que quand un livre est traduit il perd un peu de son caractère
      Par contre il faut avoir un niveau d’anglais assez élevé car je vous avoue qu’il a des mots que je n’avais encore jamais vu haha !
    • Un grand King à mon avis ! Ce livre m’a fait voyager (dans le temps et l’espace), et m’a aussi ému je l’avoue (larme à l’oeil et tout et tout, si si !). Et pas de "e" à ému, mais je dois être un vrai "midinet" ;-) Tout ce que j’aime chez lui : avant tout une très bonne idée, qui peut paraître simple mais c’est ce qui caractérise les bonne idées, d’excellentes descriptions de (et réflexions sur) l’Amérique, une belle histoire d’amour, un héros cool, un peu de distance et d’humour... Je l’ai lu en anglais of course, le style m’a paru assez simple (ce que je préfère aux délires "littéraires" assez stériles genre Histoire de Lisey...). Une bonne fin (pour une fois ! c’est bien M. King quand vous ne faites pas tout pêter ou quand vous ne noyez pas vos personnages dans l’hémoglobine à la fin ! ;-)) Bon il avoue lui-même que c’est son fils qui lui a suggéré une fin différente... ;-) Je relirai la version française bien sûr.
    • Pour info, le livre sortira en mars 2013 en France. Pas pour tout de suite mais on s’en doutait un peu .... ;-)
    • Moi, j’adore les gros bouquins. Comme cela, on a l’impression de lire l’histoire "jusqu’au bout", si vous voyez ce que je veux dire...
      Et ce livre-ci, c’est un pavé ! Qui a bien sûr toutes les caractéristiques de Stephen King (à qui je ne reprocherai pourtant pas de trouner un peu en rond), y compris tous les relents de "It" ou l’atmosphère du "Stand" (le Fléau) ou the la Dark Tower... enfin, lisez-le : vous serez séduit... ou bien vous aurez trouvé quelque chose pour caler l’armoire bancale de votre chambre à coucher.
    • Je viens de le terminer en Anglais, fantastique, "unputdownable"
      J’ai dū télécharger l’application "UD" Urban Dictionary - pour les termes d’argot et expressions typiques Américaines, Elles y sont toutes
      Ceci dit, l’enquête sur l’assassinat de JFK bien que servant de canevas passe au second plan, tant on tremble pour l’aventure de Jake Epping/George Amberson et Sadie Dunhill
      Excellent Bouquin, vaut certainement quelques nuits blanches
    • ça y est je l’ai, enfin. De longues heures de lecture en perspective. un pavé à déguster !
    • Bonjour tout le monde.
      J’ai une question sur ce livre qui est pour l’instant (près de 200 pages lues) excellent.
      Il s’agit d’une incohérence repéré au début du livre.
      ATTENTION SPOILER !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      Al dit être tombé malade au bout de 7 mois (dans le passé) et être allé voir un médecin en 1962 qui lui dit que le cancer est incurable.
      Son voyage a duré près de 4 ans mais quand il revient (malade et en phase terminal) il revient en fait 2 mn après être allé dans le passé. Notre hero l’a vu la veille et tout allait bien.
      Ce que je ne comprend pas c’est comment il a pu aller voir un médecin dans les années 2000 qui lui confirme le cancer, avoir une infirmière à domicile (il n’etait pas malade la veille) ainsi que des médicaments alors qu’en réalité il était en excellente santé 22 heures avant ????
      FIN DES SPOILERS !!!!!!!
      Merci pour vos réponses.
    • livre peu interressant ... King nous avit promis un livre d’histoire alors que ce n’est qu’un mensonge de théorie et d’invraisemblance .... je suis totalement déçue ... car je m’attendais à une véritable recherche sur Kennedy et en fin de compte un embroglio de théorie ..........
    • la magie a encore opèré. La transmission de pensée est réussie. Parsemé de personnages universels, des musiques qu´ il affectionne. L´ enfer est pâvé de bonnes intentions.
      Lu sur le week end dans une bulle spatio temporelle temporaire . Me reste l´ envie de le relire et plein de questions.
      Si Stephen King souscrit à une thêse que 20 pour cent des americains croient , on ne peut l´ accuser de démagogie.
    • Tres bon livre de King. La reference a Ca ma beaucoup amuser. Je le recomende a tout les amateur de King !
    • Merci pour la réponse. Je l’ai enfin trouvé.
      Ce n’est pas un livre, c’est de la bombe atomique !
      La façon dont le héros vit son (ses) voyages dans le temps est tout simplement magnifique (on découvre au passage l’Amérique de l’époque comme si on la vivait en direct) et l’histoire d’amour est de toute beauté.
      Fantastique, histoire, sentiments, nostalgie, c’est aussi un livre profondément philosophique.
    • J’ai aimée cette petite escapade dans les années 50/60 via la fameuse "trame" de S.K,je l’aurais bien dégusté pour de vrai la racinette ! j’ai aimé le côté roman policier noir et le personnage de "carton jaune".Je m’attendais à + de Kennedy même si du coup mettre l’accent sur Oswald était + logique et la reconstitution de sa vie avec Marina est très intéressante ! j’ai aussi aimé la façon dont le perso galère,ça c’est un auteur qui se donne du mal pour ses lecteurs ! et bien sûre le petit clin d’oeil à ça dans la flippante Derry,la remarque de Nicolas est intéressante mais embarquée dans ma lecture j’ai pas fait gaffe faudrait relire,en tout cas j’ai passée de bon moments avec cette histoire.
    • Eurêka ! c’est parce qu’en entrant dans le passé il à changé son présent de même que les photos sur les murs ne sont plus les mêmes,je savais bien que mon auteur préféré ne pouvait pas faire une erreur aussi grossière !
    • ça faisait longtemps qu’un Stephen King ne m’avait pas noué la gorge à ce point ! Excellent
    • Un livre excellent, exceptionnel, pour moi le meilleur de SK. Ce livre mêle sciente-fiction, humanité, psychologie avec brio. Ce qui compte dans le voyage n’est pas tant la destination que le voyage...et quel merveilleux voyage nous fait vivre SK.
    • Dommage pour la traduction française affreuse... Zéro à Albin-Michel.
REDIGER UN AVIS
Qui êtes-vous ?
Votre message




  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

En relation avec 22/11/63