Chargement
littérature

Duma Key — Stephen King

Lien vers le livre

Toujours aussi prolifique malgré sa santé chancelante qui lui a déjà fait dire plus d’une fois qu’il n’écrirait plus autant, Stephen King récidive en 2008 avec Duma Key, un roman bien noir de 600 pages. Sans prétendre qu’il y a des ressemblances frappantes avec Lisey’s Story, je trouve que Duma Key reste dans la même veine, déjà parce que son protagoniste principal est un artiste maudit, et aussi parce que les personnes avec qui il se lie d’amitié sont capables de partager ses visions.

Le héros est un entrepreneur en construction dans la cinquantaine nommé Edgar Freemantle. Au cours d’une inspection de routine, il se fait écraser dans sa voiture par une grue. Edgar perd son bras droit et subit des dommages au cerveau : il devient partiellement amnésique et aphasique. Les crises de rage qu’il pique lors de sa convalescence terrorisent sa femme tant et si bien qu’elle le quitte. Edgar pense au suicide, mais son psychiatre lui suggère de changer de décor et de reprendre une activité qui l’a déjà intéressé autrefois, la peinture. Edgar s’installe donc à Duma Key, une île floridienne presque déserte, où il se lie d’amitié avec un ancien avocat (Wireman) et la dame âgée atteinte d’Alzheimer dont il s’occupe (Elizabeth Eastlake). Edgar se met à dessiner et à peindre avec une passion dévorante. Ses scènes sont de plus en plus inquiétantes et ont des répercussions dans le monde réel. La maison rose qu’il a louée pourrait amplifier cette connexion avec le paranormal. Plus étrange encore, l’enfance terrifiante de Mme Eastlake émerge et vient le hanter. Puis l’histoire sombre dans l’horreur quand la dame rouge se réveille et amène son navire des morts près de l’île.

Duma Key n’est pas le meilleur roman de King, à mon avis, même s’il nous plonge avec beaucoup d’habileté dans un mystère qu’il est difficile de lâcher. Le lecteur absorbe chaque nouvelle pièce du casse-tête en se disant que les réponses arriveront à point nommé. Ce n’est pas le cas. L’engrenage des événements maintient l’intérêt jusqu’à la toute fin, un bon point pour l’auteur. Mais une fois le roman terminé, on se rend compte que la trame est pleine de trous. Les coïncidences extraordinaires ne manquent pas, et le récit laisse entendre qu’une ancienne déesse (alignement : evil) tire les ficelles jusqu’à l’autre bout des États-Unis — ce qui n’empêche pas ses pouvoirs d’être des plus limités quand ça arrange l’auteur. Duma Key présente un tel bric-à-brac d’informations (la couverture devrait vous en convaincre) que certaines choses sont laissées en plan. Par exemple, qu’arrive-t-il avec la trentaine de tableaux maudits peints par Edgar et exposés dans une galerie ? Que viennent faire les balles de tennis dans le décor ? D’autres détails paraissent gratuits, comme cette scène à la toute fin du roman où l’un des personnages révèle qu’il a un talent de ventriloque. Bien sûr, ce talent s’avérera très utile pour communiquer avec un esprit et obtenir des réponses !

Duma Key a beaucoup de bons côtés, qu’on se rassure. Déjà, l’amitié entre Edgar, Wireman et Elizabeth est très touchante. Leur affection mutuelle est décrite avec beaucoup de simplicité et de naturel, et l’auteur y met autant de conviction que dans sa description du couple Lisey/Scott de Lisey’s Story.

Le récit s’articule autour d’un thème intéressant que King exploite avec sa touche personnelle, celui de l’art qui possède entièrement un artiste. Deux personnages se découvrent un talent incroyable suite à un accident qui a endommagé leur cerveau. Cela soulève d’intéressantes questions, car au bout de quelques chapitres, on finit par jalouser ces fabuleux artistes qui peignent des œuvres géniales sans effort et en grande quantité. Leur accident a-t-il libéré un génie qui sommeillait déjà en eux, ou a-t-il reconfiguré quelque chose dans leur esprit ? Où le véritable génie arrête-t-il pour faire place à la possession pure et simple ? Et où puis-je subir un accident de la circulation providentiel qui va faire de moi une peintre riche et réputée ?

Incidemment, le troisième larron, Wireman, n’est pas un artiste, mais comme il s’est pris une balle dans la tête quelques années auparavant, il est devenu un peu télépathe. La nature est miséricordieuse comme ça. Outre les dommages au cerveau qui libèrent d’étranges facultés, King s’est intéressé aux sensations fantômes que ressentent les amputés et a inclus cet autre élément dans son récit. Edgar sent que son bras droit le picote quand il a besoin de peindre, mais le détail qui tue, c’est qu’il sent que ses ongles invisibles ont poussé depuis l’accident et il ne peut pas les couper ! Enfin, pour rester dans le domaine des curiosités médicales, il est beaucoup question de mémoire. Edgar est partiellement amnésique, Elizabeth souffre d’Alzheimer, les dessins provoquent des réminiscences, etc. L’ensemble des souvenirs reste très fragmenté, bien sûr, ce qui n’aide pas le lecteur quand il essaie de rattacher toutes ces ficelles du récit qui pendent un peu partout.

Les lecteurs assidus de King seront capables d’établir des concordances entre Duma Key et le cycle de la Tour sombre, avec en parallèle Insomnies. La notion de dessiner et d’effacer des gens pour les faire disparaître du réel rappelle le talent de Patrick Danville. Le chiffre 19 revient discrètement, soit dans les noms qui ont dix-neuf lettres ou des chiffres qui apparaissent dans des en-têtes de courriels. La dame en rouge rappelle bien sûr le Roi pourpre, le rose abonde dans le récit, et ainsi de suite. La douleur qu’Edgar ressent dans l’une de ses jambes suite à son accident fait écho aux douleurs fantômes de Roland, elles-mêmes calquées sans aucun doute sur ce que King a dû endurer après sa rencontre avec un certain van. Quand vient le temps de décrire la douleur d’un survivant éclopé, l’auteur est criant de vérité, c’est garanti !

Quelques notes avant de conclure. L’Esprit vagabond relève que le roman Duma Key s’accompagne d’une bande-annonce. Sur amazon.com, vous pouvez aussi télécharger une nouvelle intitulée « Memory » qui devrait vous donner un bon aperçu de l’amorce du bouquin. Et finalement, voilà l’illustration en wrap-around qui est censée, je crois, rappeler les peintures d’Edgar Freemantle. Je la trouve tape-à-l’œil, mais au moins elle n’est pas possédée.

La catégorie Duma Key — Stephen King compte  79 articles

 à découvrir pour mieux connaitre Stephen King

Il s’agit de la fin de la trilogie, commencé par Mr Mercedes, puis Finders (...)

Le recueil est composé de vingt hisroires dont, dix-huit nouvelles et deux (...)

Un écrivain célébre qui vit en ermite chez lui et qui n’a pas sorti de livre (...)

Voilà plus de cinquante ans, dans une petite bourgade de la Nouvelle (...)

Cela débute dans le Midwest, où des personnes sans emploi attendent pour (...)

Les clowns meurtriers qui peuvent sauter entre des dimensions sont une de (...)

La prison était située à trente kilomètres de la petite ville la plus proche (...)

Dean Evers est veuf et âgé.Il n’a plus pour passer le temps et ses soirées que (...)

Une bande de motards est poursuivi par un camion sur les routes désertes des (...)

A la fin d’une superbe journée d’automne sur Chester Mill, dans le Maine, la (...)

Docteur Sleep est la suite du roman Shining. Cela nous permet de retrouver (...)

22/11/63 de Stephen King raconte l’histoire d’un homme qui voyage dans le (...)

Ce nouveau roman de la Saga La Tour Sombre, huitième du nom, est présenté (...)

C’est un recueil de quatre nouvelles inédites. On passera de l’horreur, au (...)

Stephen King has said it himself : the short story is ailing in America. (...)

Il s’agit d’un long recueil 21 histoires qui furent écrites entre 1965 et (...)

"kid colorado" "Le Gosse de Colorado" raconte l’histoire de deux (...)

Il a été peut-être le plus grand joueur, mais aujourd’hui personne ne se (...)

Stephen King avec Juste avant le crépuscule nous entraine dans son univers (...)

Le héros est un entrepreneur en construction dans la cinquantaine nommé (...)

Colosse au cerveau un peu ramolli par les raclées d’un père alcolo, Clay (...)

Pendant vingt-cinq ans, Lisey a partagé les secrets et les angoisses de son (...)

Un recueil de deux nouvelles sélectionné par Ed Mac Bain. Une, magnifique est (...)

The Plant raconte la tyrannie sanglante d’une plante carnivore sur une (...)

Le Cellulaire est un classique de Stephen King, une histoire d’horreur (...)

Voici le dernier volume de cette immense série dédiée à la Tour Sombre. C’est (...)

Résumé en Français : le livre Faithful de Stephen King et Stewart O’Nan, (...)

La Tour Sombre 6, La suite des aventures du pistolero commencée voilà plus de (...)

Les plus grands auteurs vivants sont présents. J’avais benoîtement comparé (...)

On annonce une tempête effrayante. Mais sur l’île de Little Tall on l’habitude (...)

Alan Parker, étudiant à l’université du Maine, reçoit un coup de fil de sa (...)

Roland, le pistolero s’éveille enfin. Seul sur cette plage, au milieu de (...)

Ça vous dirait de vivre votre propre autopsie ? De rencontrer le Diable ? De (...)

Ce sont des esprits frappeurs qui envahissent une petite ville américaine. (...)

Le temps est venu pour Roland et ses compagnons de soigner leurs blessures (...)

Maintenant Jack est un détective retraité des homicides à Los Angeles,vivant (...)

La famille Creed (Louis, médecin, sa femme Rachel Eillie, leur fille , le (...)

Jack, ex-enseignant, viré pour comportement brutal, souhaite devenir (...)

Après une histoire d’amour malheureuse, Ben Mears, écrivain à succès, revient (...)

Située dans le Maine, cette histoire met en scène un écrivain, auteur de (...)

Ben Richards, citoyen des Etats-Unis d’Amérique, décide de participer à un jeu (...)

Une femme quitte son mari, un flic fou et tortionnaire et part s’abriter (...)

Un homme étrange, manteau et chapeau noir - s’arrête dans une station service (...)

« J’ai réuni ici mes meilleures histoires. Vous êtes prêts à me suivre ? On y (...)

Charlie Decker, un lycéen de Placerville, est renvoyé de son établissement (...)

" L’homme en noir fuyait à travers le désert et le Pistolero le suivait... " (...)

Tarker’s Mills, une paisible bourgade du Maine... jusqu’à ce matin de janvier (...)

Jour après jour, Billy Halleck perd du poids. Lui qui dépassait allègrement (...)

Tu croyais pouvoir te débarrasser de moi. Tu pensais que avec un enterrement (...)

Paul Sheldon, un écrivain à succès, a la malchance d’avoir un accident de (...)

Minuit 3... Grand dîner dans les buissons de la bibliothèque municipale. (...)

Le vol 29 d’American Pride devait emmener ses passagers de Los Angeles à (...)

Dans un futur proche où sévit le Service Séléctif, chaque année, cent jeunes (...)

Au-delà de la ténébreuse contrée de Tonnefoudre, au centre de tous les mondes (...)

Dans le bloc E, l’agitation est à son comble. Chacun à leur tour, les nouveaux (...)

Au moyen-âge, dans le royaume de Delain se trouvait un roi qui avait deux (...)

Seulement, une ombre vient ternir ce joli tableau. Au cours de l’après-midi, (...)

Roland et ses amis pistoleros, désormais indéfectiblement liés, continuent de (...)

Jack Sawyer, douze ans, a découvert une porte qui donne sur une autres (...)

C’est exprès que Trisha s’est laissée distancer par sa mère et son frère, ce (...)

Un beau matin de juin, un gros Saint-Bernard inoffensif du nom de Cujo se (...)

Ralph Roberts dort de moins en moins. Au fur et à mesure de ses nuits (...)

Une toute petite erreur. D’une nanoseconde. Et c’est le monde entier qui est (...)

À l’âge de six ans, le jeune Stephen King demande à sa mère si elle a déjà vu (...)

Il était une fois, dans la ville hantée de Derry (site des classiques Ca et (...)

De son propre aveu, Dolores Claiborne n’est qu’une vieille garce : mauvais (...)

Incarcéré dans la prison de Shawshank après avoir été accusé à tort de plusieurs (...)

Route 50, Nevada. Peter Jackson et sa femme Mary traversent le désert pour (...)

John Smith, un jeune professeur, possède depuis qu’il est tout petit une (...)

Macabres, ces rats qui trottinent en couinant dans les sous-sols abandonnés (...)

Un vieux monsieur s’installe dans la maison d’un jeune garçon avec sa mère. (...)

Arnie, lycéen brillant, génie des mathématiques et bricoleur né, tombe un beau (...)

Charlie est une enfant comme les autres. Enfin presque, car à sept ans, elle (...)

Bart Dawes vit depuis vingt ans au même endroit. Et soudain, du jour au (...)

Dans la petite ville de Derry, de tragiques événements semblent se répéter (...)

La nouvelle boutique qui vient d’ouvrir à Castle Rock est pour le moins (...)

Maître incontesté de l’horreur et du fantastique, Stephen King - l’écrivain le (...)

Au départ, il s’agit juste d’un jeu. Jessie étendue, attachée avec des menottes (...)

Depuis toute petite, Carrie a un don qui compense son physique peu (...)